Bientôt en blocus ?

Concentration maximale !

Les examens approchent, les cours s’accumulent, vous sentez le stress monter petit à petit. Votre cerveau sera mis à rude épreuve pour emmagasiner toute la matière vue en un trimestre.

Que vous soyez du genre à étudier tout en dernière minute ou à préparer minutieusement chaque cours, à résumer des centaines de pages en dizaines de pages, puis en petites fiches prêtes à être dégainées pour expliquer au professeur l’étendue de vos connaissances, il faudra passer par des heures de concentration, assis sur une chaise, derrière votre bureau.  

Pour tenir la distance, vous pouvez carburer au café, aux sodas, (aux deux aussi), voire aux amphétamines pour certains qui auraient la très mauvaise idée de se tourner vers cette solution très peu recommandée. Inutile de vous détruire les neurones pour vous construire un avenir.

Gardez la tête froide et plongez dans la matière à cœur perdu pour vous enrichir de connaissances mais aussi pour obtenir la note tant espérée qui vous permettra de passer à la vitesse supérieure. 

Quel est votre plus grand ennemi ? 

Le stress bien sûr ! Il vous figera, vous fera perdre tous vos moyens, vous étourdira, anéantissant en un claquement de doigt toutes les heures que vous avez passées à plancher sur le sujet du jour.

Et pourtant, de nombreux outils vous aideront à surmonter votre anxiété :

-   Le magnésium, ce minéral extraordinaire, permet une détente tant physique qu’émotionnelle. En faire une cure pendant la période de blocus est une excellente idée ! Au quotidien, vous pouvez aussi consommer des bananes, du chocolat noir (en petite quantité), des noix, oléagineux qui en sont d’excellentes sources.

-       Haro sur le sucre, surtout au petit-déjeuner. Il provoque des hypoglycémies qui vous donneront autant d’énergie qu’une limace. Le stress impacte votre glycémie et une hypoglycémie provoque le stress. C’est un cercle vicieux. Évitez les Cornflakes, tartines à la confiture, biscuits, jus de fruits, même fraîchement pressés. Le matin, mangez protéiné et gras. Du jambon, des œufs, du fromage, du beurre, du pain semi-complet, du muesli, un fruit à mâcher éventuellement. Avec une glycémie au beau fixe, vous mettez toutes les chances de votre côté pour tenir sur la durée d’une part mais aussi pour éviter de perdre vos moyens lors de l’examen car vous manquez de carburant. 

-   Comme précisé au point précédent, manger des protéines au petit-déjeuner permet également d’être plus alerte et vigilant. Faites de même pour le repas de midi : protéines et une belle ration de légumes, ainsi qu’une bonne source de lipides comme de l’huile d’olive ou de colza. Un repas trop riche en glucides vous fera piquer du nez tout l’après-midi. Donc évitez le spaghetti bolo.

-       Misez sur les omégas 3, très importants dans la gestion du stress et des émotions. Pour une meilleure connexion entre les neurones, il est conseillé de consommer régulièrement des poissons gras comme le thon frais, la saumon, des sardines, des maquereaux, .. mais aussi de l’huile de noix, de colza, de lin, de première pression à froid. Attention, ne cuisez pas ces huiles car elles ne supportent pas la chaleur et conservez-les bien au frigo.

-     Pensez « vitamines B », tellement importantes pour la production d’énergie. Une alimentation variée, riche en légumineuses, viandes, œufs, céréales, légumes couvriront normalement vos besoins.

-    Faites du sport, aérez-vous ! Sortez au grand air pour souffler un peu. C’est un excellent moyen de réduire la pression !

-        Dormez la nuit pour être frais comme un gardon le matin. Le manque de sommeil va influencer votre humeur, votre résistance au stress et vos facultés de restitution de la matière.

Si vous n’êtes pas prêt à 100%, tant pis. Mieux vaut être moralement au top pour être réactif, donner le change, anticiper les questions, être au taquet, plutôt qu’avoir passé la nuit sur le thème du jour et ne plus être capable de restituer quoi que ce soit le moment venu.

Le coup de pouce de la nature 

Aucune plante ne pourra remplacer la compréhension de la matière, mais certaines pourraient cependant vous aider à tenir la route sur la longueur, à maintenir une concentration importante, essentielle pour réussir ses examens.

La menthe poivrée par exemple (mentha piperita) contient du menthol. Elle stimule le flux des neurotransmetteurs au niveau des synapses, augmentant ainsi l’activité cérébrale. La menthe poivrée booste en plus la mémoire, la concentration et votre énergie.

L’huile essentielle d’Ocimum basilicum (basilic) joue également sur la mémoire, les souvenirs et la concentration, deux atouts indispensables en cette période sous tension.

Le rosmarinus officinalis (romarin) booste l’éveil et l’attention. Il permet d’avoir l’esprit clair et diminue les pertes de mémoire.

Le myristica fragrans (noix de muscade) stimule les fonctions cérébrales et votre intellect. La noix de muscade a un effet dynamisant, essentiel pour emmagasiner des milliers de pages en un laps de temps plus ou moins court.

Le nardostachys jatamansi est juste sensationnel ! Cette plante est à la fois apaisante (elle stimule la sérotonine) et améliore les capacités intellectuelles. Si le stress vous fait perdre vos moyens, cette plante aux vertus calmantes, vous donnera la tranquillité nécessaire pour aller de l’avant. Si vous êtes nerveux, confus, angoissé, cette plante vous sera d’un grand soutien.

La période des examens est une épreuve pour tous les étudiants. La traverser sereinement passe par une préparation tant physique que mentale. Les huiles essentielles sont très puissantes et doivent être utilisées avec précaution. Prenez toujours l’avis d’un professionnel de la santé.


Références :

https://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/PalmaresNutriments/Fiche.aspx?doc=magnesium_nu

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24417620

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18041606

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23661866

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29389474

 

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.