DMLA

La toute puissance des caroténoïdes

                      Des millions de personnes utilisent les transports en commun pour aller ci et là sans se poser de questions. Vous arrivez dans une gare et consultez les horaires des trains, la voie à emprunter, vous vous dirigez vers le guichet pour acheter votre billet. Vous slalomez ensuite entre les voyageurs pour atteindre le quai puis facilement, vous montez dans le train sans sourciller pour rejoindre votre destination.
                      Si ces différents actes vous paraissent anodins, pour de très nombreuses personnes, cela relève du parcours du combattant. Chaque pas, chaque action, chaque geste devient un exploit. Imaginez un seul instant marcher avec, sur votre nez, des lunettes brisées sur lesquelles un autocollant noir est collé. Imaginez un champ visuel réduit, une vision déformée, gondolée avec une perte de contrastes. Les transports en commun sont un exemple parmi d’autres. La vie est faite de petits gestes automatiques et insignifiants pour le commun des mortels : vérifier la monnaie que l’on vous rend, monter un escalier, éviter les obstacles, lire un plan, former un numéro de téléphone, faire son code lors d’une transaction financière, cuisiner, aller au musée admirer des tableaux, marcher dans la rue, conduire une voiture,…

                      La DMLA change la vie des personnes qui en souffrent, au même titre que l'arthrose, et cela peut évoluer très rapidement. La dégénérescence maculaire liée à l’âge apparait généralement entre 50 et 65 ans, provoquant d’importants problèmes visuels. Sans sombrer directement dans la cécité totale, cette maladie affecte grandement votre vie quotidienne et celle de votre entourage. Les personnes atteintes de DMLA sont perdues sans une aide extérieure. 

                      Les causes du développement de la DMLA sont assez floues. On peut toutefois mentionner le tabagisme qui multiplie par 4 les risques de développer la maladie, les antécédents familiaux, l’appartenance ethnique ou encore et toujours une assiette peu variée, peu équilibrée, et surtout peu colorée.

                      Passer sa vie devant un écran de plus en plus miniature accélèrera le processus. La lumière bleue agresse vos yeux et participe grandement à la perte de la vision. 

                      Donc, sortez le nez de chez vous, sans les gadgets devenus hélas vitaux pour certains… Mais prenez soin de prendre vos lunettes de soleil pour protéger vos yeux des rayonnements solaires, surtout si vous habitez à la montagne ! Le ski sans lunettes appropriées, c’est le suicide de vos yeux.

                      DMLA : quel est donc le grain de sable qui vient gripper tout le mécanisme ?


                      Cette maladie progressive et indolore atteint la macula, c’est-à-dire la partie centrale de la rétine, cette zone qui nous permet de voir les détails et les couleurs. Quand vous lisez, c’est cette zone qui est utilisée.

                      C’est la toute première cause d’handicap visuel chez les plus de 50 ans dans les pays industrialisés.

                      Quelques symptômes doivent vous mettre la puce à l’oreille :

                      -       Diminution de l’acuité visuelle

                      -       Besoin de plus de luminosité, difficultés à voir dans l’obscurité

                      -       Flou visuel

                      -       Couleurs plus fades

                      -       Déformations visuelles

                      -       Lettres manquantes dans un texte

                      -       Difficultés à identifier des détails

                      Au début, vous remarquerez une gêne pour lire de près, déchiffrer les petits caractères.  Vous vous orienterez de plus en plus instinctivement vers des sources plus lumineuses pour un meilleur confort.

                      Des taches peuvent ensuite apparaître dans votre champ de vision central qui vous empêcheront de lire aisément ou de balayer un texte facilement du regard.

                      Vous déplacer vous demandera une très grande vigilance. Ces inconforts peuvent provoquer des chutes, une perte d’autonomie, très mal vécue par la personne qui en souffre.  

                      DMLA : sèche ou humide, 2 formes bien distinctes


                      La DMLA sèche est la plus répandue et présente la progression la plus lente. La dégradation et l’amincissement de la rétine sont les causes de l’altération de la vue.

                      La DMLA humide, par contre, est foudroyante. Elle vous tombe dessus comme une mauvaise pluie. Elle évolue rapidement et revêt la forme la plus sévère.

                      Vous vous réveillez un matin et les images que vous percevrez sont déformées, ondulées, avec ou non une tache sombre, alors que la veille, votre vision était encore très correcte. Votre vie change irrémédiablement.

                      Non traitée, la DMLA peut mener à la cécité. Il y a donc urgence à la traiter.

                      Cette maladie devrait fortement augmenter dans les 20 prochaines années à cause du vieillissement de la population d’une part, mais aussi à cause d’un manque d’information sur les traitements préventifs, notamment l’aspect essentiel d’un apport en certains antioxydants essentiels.

                      Prévenir de la DMLA : agissez dès aujourd’hui !


                      La prévention est essentielle ! Arrêtez de fumer, c’est excellent pour vos yeux !
                      Mais ouvrez-les, bon sang ! Soyez conscients que la bonne santé de vos yeux vous permettra de profiter de 1001 choses qui vous paraissent tout à fait banales aujourd’hui.

                      Que ferez-vous lorsque vous ne reconnaitrez plus vos propres enfants, vos propres petits-enfants ? Comment ferez-vous pour écrire une simple lettre, jouer aux mots croisés, regarder les informations à la TV, vous rendre utile à l’un ou à l’autre ? Seriez-vous prêt à être dépendant d’une autre personne ? Les personnes mal voyantes se débrouillent très bien car elles ont appris à vivre avec ce handicap. Mais seriez-vous prêt à traverser les mêmes épreuves tout en sachant que des solutions existent pour prévenir l’apparition de cette dégénérescence ?

                      Après 50 ans, vous avez 25% de malchance de souffrir de DMLA et 50% après 80 ans. Une fois les dégâts occasionnés à la macula, ils sont irréversibles. Il est essentiel d’agir bien avant l’arrivée des premiers symptômes. En France, 3 millions de personnes sont touchées par cette maladie très invalidante.

                      Le traitement médical actuel se limite à une injection directement dans l’œil qui aura pour effet de stopper l’évolution. Mais en amont, il a été prouvé que cette maladie est évitable si la macula est parfaitement bien fournie en certains pigments qui vont lutter contre le stress oxydatif responsable de cette dégénérescence.

                      Des études réalisées en France, dans la ville de Sète, ont démontré l’importance capitale de la présence de niveaux élevés de zéaxanthine, de méso zéaxanthine et de lutéine pour diminuer les risques de développer la DMLA. Le rôle protecteur de ces caroténoïdes est essentiel puisqu’ils s’accumulent au niveau de la macula (300 à 1000 fois plus que dans les autres tissus). Un apport concentré en ces 3 antioxydants réduira spectaculairement les risques de perte d’acuité visuelle.

                      La lutéine et la zéaxanthine donnent la couleur jaune à la macula et assurent une défense très efficace contre les effets délétères du stress oxydant.

                      Une étude américaine très fructueuse sur les anciens combattants a été publiée dans l’American Optometric Association, connue sous le nom de « Essai de supplémentation en lutéine antioxydante ». Deux groupes distincts âgés de 76 ans en moyenne ont reçu soit un placébo soit un complexe vitaminé avec une dose plus élevée en lutéine. Les résultats sont sans appel. Les anciens combattants ayant reçu la lutéine ont remarqué une nette amélioration de leur vision comparativement au groupe « placébo ».

                      Ne vous laissez pas surprendre. Un jour, il sera trop tard. Vous pouvez mettre un frein à ce déclin par une supplémentation sure et efficace tant chez les patients déjà atteints de DMLA que chez les sujets sains.

                      Mais attention au type de complément. Prenez soin de trouver la forme liposomée qui vous assurera une excellente biodisponibilité de ces précieux antioxydants.

                      N’attendez pas l’apparition des premiers symptômes pour agir. Protégez vos yeux est une priorité pour garder votre autonomie dans les tâches quotidiennes et pour éviter de vous isoler socialement.

                       

                      Références : 

                      http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/dmla/15050-symptomes-diagnostic-dmla.htm

                      https://www.braille.be/fr/documentation/pathologies-visuelles/dmla

                      https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/vie-carotenoides-maladies-oculaires-9185/

                      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5119484/

                      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19234943

                      https://www.dmlainfo.fr/vous-avez-plus-de-50-ans/symptomes-dmla/

                      https://www.nrpyrenees.fr/2019/02/18/neige-et-soleil-attention-les-yeux,8022179.php?fbclid=IwAR078IWTlMWxzT_4EL2hDYz0euYM1t--y_3gGNGp34zQXyj65jyEiz85R6U

                      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4963902/

                      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4706936/


                      --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                      Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 


                      Notre recommandation :
                      Odoo image et bloc de texte 
                      Odoo image et bloc de texte

                      Laisser un commentaire

                      Vous devez être Connecté en tant que pour poster un commentaire.