Insomniaque : divisez naturellement votre mortalité par 3

Rien n’est plus compliqué que de trouver le sommeil quand il ne veut pas venir. Ça ruine vos nuits, ça ruine vos journées, et à terme, ça peut ruiner votre vie entière.

En effet, les conséquences pour votre santé peuvent être très graves. Mais avant de vous alarmer, laissez-moi vous poser une question :

Etes-vous vraiment insomniaque ?

Parce que si c’est le cas, permettez-moi de vous dire que vous devez impérativement prendre votre cas en main. Il s’agit d’une situation grave, pas d’un simple inconfort...

Les 4 signes de l’insomnie

Selon une étude québécoise de référence, 30% des adultes se plaignent d’un mauvais sommeil. Une statistique que l’on retrouve dans l’ensemble des pays développés.

Mais il se trouve qu’il n’y a que les « vrais insomniaques» ne représentent que 10% des adultes, soit, pour la France, 5 millions de Français.

Le problème, c’est quand c’est à VOUS que ça arrive !

Les 4 «signes» de l’insomnie sont simples à détecter, et surtout, à prendre en considération lorsqu’ils se manifestent plus de 3 mois d’affilée.

  • Difficulté à vous endormir

  • Réveils fréquents avec impossibilité de vous rendormir

  • Réveils précoces

  • Sommeil non-réparateur

Si vous remplissez tous les critères, n’attendez pas pour agir.

D’une part, parce qu’il existe des solutions saines et parfaitement naturelles.

Et d’autre part, parce que si vous ne prenez pas les choses en main, vous risquez gros.

Elle triple vos risques de mourir !

Si médicalement parlant, elle n’est qu’un simple fait (l’absence de sommeil) et non pas une maladie, l’insomnie augmente nettement vos risques de tomber malade.

  • Elle double vos risques de développer un diabète de type II si vous dormez entre 5 et 6 heures par nuit, et elle triple ces risques, si vous dormez moins de 5h par nuit.

  • Elle peut vous créer de l’hypertension, de même que l’hypertension est en retour, un sérieux facteur d’insomnie.

  • Elle augmente vos risques de crise cardiaque selon les 4 différents symptômes de l’insomnie«vraie» : 

    • de 45% si vous avez des difficultés à vous endormir tous les soirs,

    • de 30% si vous vous n’arrivez plus à vous rendormir chaque soir ou si vous connaissez des réveils précoces,

    • de 27% si vous avez le sentiment que votre sommeil n’est pas réparateur. 

  • Elle augmente les risques d’obésité

  • Elle augmente de 15% vos risques de cancer, si vous dormez moins de 4h par nuit en moyenne.

  • Elle augmente votre risque de mortalité de 25% en cas de difficultés permanentes à vous endormir et de sommeil non-réparateur persistant. Surtout, elle triple vos risques de mourir dans les 15 ans à venir si vous ne remédiez pas à la situation.

Somnifères: aussi dangereux que la cigarette

Daniel Kripke est professeur émérite en psychiatrie à l’université de Californie à San Diego. C’est un titre que l’on n’obtient qu’après une vie entière de sacerdoce médical.

Daniel Kripke est une pointure internationale en médecine, le genre de praticien devant lequel l’institution elle-même s’incline, pas un médecin aux méthodes innovantes qui officie dans une clinique de l’Uttar Pradesh et qui a seulement pour lui de très bons retours de ses patients.

Or Daniel Kripke a prononcéces phrases tout à fait troublantes :

«Nous pensons que les somnifères sont très dangereux.Nous pensons qu’ils entraînent la mort. Nous pensons qu’ils causent des cancers. Il est possible mais non prouvé que réduire l’usage de ces pilules diminuerait le taux de mortalité des Etats-Unis.»

Il l’a dit: «Les somnifères sont aussi dangereux que les cigarettes»

Pour ça, Daniel Kripke n’a pas fait une étude comme ça, «au pif». Non, il a fait 18 études. Les résultats sont accablants. Selon lui, les somnifères quintuplent vos risques de mourir et augmentent vos risques de cancer de 35%.

Pour finir, Kripke évalue qu’aux Etats-Unis, il y a entre 300000 et 500000 morts dus au somnifères chaque année.

Est-ce que vous êtes sûr de vouloir reprendre un somnifère ? Ouest-ce que vous n’essaieriez pas la méthode naturelle pour une fois ?

Le triple remède garanti contre l’insomnie

Les insomniaques, comme la plupart des malades, se divisent en deux catégories : ceux qui savent, et ceux qui ne savent pas.

Parce qu’aujourd’hui, il existe un remède naturel et éprouvé contre l’insomnie.

On y retrouve les 3 mêmes ingrédients qui marchent. Et aucun d’entre eux n’est chimique. Ce remède est parfaitement naturel, sans gluten, sans OGM, sans sucre et sans la moindre toxicité.

Mais quels sont ces 3 ingrédients aux pouvoirs somnifères inégalables ?

  • La mélatonine est le «marchand de sable», le messager du sommeil. C’est une hormone fabriquée par votre corps qui régule automatiquement votre horloge biologique. Elle est idéale si vous n’arrivez à dormir qu’en journée, épuisé, et pas la nuit. L’avantage de la mélatonine est qu’elle prépare votre chimie intérieure pour le repos et le sommeil : vous arrêtez donc de compter les moutons... Même lorsque vous êtes en décalage horaire ! Le pouvoir de la mélatonine est reconnu par les autorités sanitaires, et donc recommandé en cas d’insomnie. Ça fait 15 ans que les chercheurs en médecine ont fermement établi ses vertus naturellement somnifères (qui portent le sommeil).

  • La valériane est LA plante du sommeil, pour ainsi dire la seule à satisfaire aux exigences des médecins, qui préfèrent généralement prescrire des médicaments plutôt que des végétaux. L’étude de référence, publiée dans le journal de la médecine américaine, et fait la somme de 370 articles médicaux, indique qu’elle est le somnifère naturel le plus utilisé dans le monde, et préconise qu’elle devrait l’être encore plus ! Contrairement à ses équivalents chimiques, elle ne donne pas d’effet «gueule de bois» (c’est le terme utilisé par les chercheurs eux-mêmes).  Mise en concurrence avec des placebo, elle permet un endormissement et une qualité de sommeil très supérieurs, elle fonctionnant mieux dans 80% des cas. Tout ça parce qu’elle agit sur les récepteurs d’adénosine A1, produisant l’effet inverse de l’excitation due au café et au thé. En somme : c’est la valeur sûre en termes de sommeil naturel.

  • La L-théanine est la molécule la plus précieuse du thé (Camellia sinensis). Elle n’a rien à voir avec l’excitant qu’est la théine. Au contraire, cet acide aminé réduit le stress mental et physique; même, il vous relaxe! Voilà pourquoi les thés riches en L-théanine sont extrêmement recherchés. Cette précieuse molécule aide à équilibrer l’humeur,elle vous détend justement parce qu’elle aide vos neurones (et les émotions qui vont avec vos pensées), à fonctionner normalement, sans excès. Voilà pourquoi elle vous aide à retrouver un sommeil de qualité et à réduire votre fatigue du réveil. D’ailleurs, ses résultats ont été éprouvés en psychiatrie pour apaiser les patients malades en crise d’anxiété. C’est à ce jour la meilleure preuve de son efficacité.

Combinés, ces 3 ingrédients permettent de vous endormir plus facilement, de retrouver des rythmes du sommeil normaux, avec moins d’interruptions, et surtout de profiter des effets réparateurs de vos nuits !

Chacun des ingrédients peut se trouver séparément. Il suffit de vous rendre en herboristerie ou dans une pharmacie pour ça.

Sinon, il existe la formule douce nuit qui combine ces 3 ingrédients, sans gluten, sans OGM et 100% naturelle. Elle a fait ses preuves depuis suffisamment longtemps pour que je la recommande systématiquement.

De toute façon, si l’insomnie gâche votre vie, dites-vous qu’aucun remède naturel ne pourra empirer cette situation déjà sérieuse, mais trop gênante pour qu’on l’assume facilement.

 


Douce Nuit

La formule entièrement naturelle du complexe Douce Nuit aide à faciliter l'endormissement pour des nuits paisibles. Cette formule combine mélatonine, valériane et L-théanine, 3 principes actifs qui ont démontré leur intérêt pour faciliter l’endormissement et le sommeil de manière naturelle.

Texte Odoo et bloc d'image

Laisser un commentaire

Vous devez être Connecté en tant que pour poster un commentaire.