La guerre des boutons

Découvrez l'Ozone

On dit que la peau est le reflet de l’âme. C’est vrai, mais de la santé aussi. En France, on estime à plus de 5 millions de personnes touchées par ce phénomène sans gravité mais oh combien disgracieux.

Si les adolescents sont les cibles idéales des maladies de la peau, les adultes le sont également, même s’ils n’ont jamais eu un seul bouton pendant leurs années d’insouciance ! Une personne sur quatre a plus de 25 ans ! Chez certaines femmes, c’est la ménopause qui marque la fin des hostilités dermatologiques ! Une vie de souffrance pour certains, parfois même d’exclusion sociale pour d’autres.

Les dermatologues remplissent leur consultations grâce à ces satanés boutons. Un quart de leurs prescriptions vise à soigner ce fléau peu ragoutant.

Une large gamme de médicaments tente de réduire la sévérité des symptômes mais leur fenêtre thérapeutique est limitée ou les traitements provoquent d’autres complications.

Notons certaines pilules contraceptives, utilisées à des fins dermatologiques mais qui ne sont pas sans risques ! Les pilules dites de 3ème et 4ème génération diminuent bel et bien l’acné mais augmentent les risques d’AVC, de thromboses,…  Mieux vaut avoir de gros boutons plutôt que d’utiliser de tels traitements.

Des antibiotiques sont aussi largement prescrits, mais gare au soleil d’une part et à l’antibiorésistance d’autre part, quand ils sont pris sur le long terme.  

Dans les traitements par voie orale, il y a l’isotétrinoïne, médicament star anti acnéique. Mais saviez-vous qu’il peut rendre dépressif, donner des troubles de l’humeur, de la tristesse, menant parfois, dans de rares cas, à des tendances suicidaires.

Il existe bien des traitements locaux sous forme de crème à la cortisone mais ils ne soignent pas à la source le problème. 

Des causes parfois trop évidentes

La racine du problème ne se voit pas toujours comme un bouton sur le nez. Et pourtant, le mode de vie et votre assiette sont les premiers éléments à inspecter.

Dans le top 3 :

     - Les produits laitiers, vos amis pour la vie !! Vraiment ? En effet, ils laissent des traces bien visibles sur votre visage et il est difficile de s’en séparer. Vous en avez mangé toute votre enfance ? Et bien, voici l’addition. Les glandes sébacées débordent et ce sont les bons gros boutons purulents à l’âge adulte. Premier réflexe, limitez, voire évitez fromages qui puent (ou pas) et laits en tous genres (brebis, vache,…).


- Réduire le sucre ! Les boutons reflètent une activité insulinique trop importante. Favorisez les aliments à index glycémique bas. Adieu chocolat, bonbons, corn flakes, biscuits & autres viennoiseries. Faites la part belle aux légumes, oléagineux, protéines, laits végétaux,…


- Le stress, ce bourreau des peaux ! Grand activateur de boutons et autres comédons. Il vous fait vieillir plus vite et vous enlaidit. Donc, zen, restez zen… Mais le stress est également lié à votre consommation de sucre et au yoyo avec votre glycémie. Pensez-y ! Méditez et mangez moins sucré.

Comptons également les symptômes prémenstruels qui rappellent chaque mois à quel point les hormones peuvent empoisonner la vie des femmes.

Des désordres digestifs ont également des répercussions sur votre foie et donc sur votre peau. Soyez attentif à votre alimentation, c’est la base de tout traitement. La guérison vient aussi de l’intérieur. 

Un minéral incontournable

Le zinc est souvent conseillé pour ses effets anti-acné. Il ne fonctionne pas chez tout le monde mais il peut s’avérer très efficace. Surtout si vous le combinez avec les conseils repris ci-dessus !  Cet oligo-élément est essentiel au bon fonctionnement de notre organisme. Il permet, notamment, une bonne cicatrisation, une bonne réponse immunitaire, la synthèse de l’ADN, …. Les carences sont souvent importantes chez les femmes. Le zinc se retrouve généralement dans les produits animaux : huîtres, le foie de veau, la viande de bœuf, les œufs…. Les végétariens doivent donc prêter une attention toute particulière à leurs sources alimentaires qui contiennent du zinc comme les champignons, les légumineuses, les graines de courge, les noix de cajou et dans les graines de sésame. 

Haro sur le décapage !

Entretenir sa peau, la laver avec des produits doux, non corrosifs, avec un respect de son PH, sont tant de gestes indispensables pour éviter l’invasion des boutons tueurs de vie sociale.

Inutile de vous décaper le visage, vous ne feriez qu’aggraver la situation ! Choisissez des produits biologiques, non chimiques, sans parabène. Les femmes doivent se démaquiller tous les soirs, en prenant soin de libérer le derme de toute substance qui boucherait les pores.

Le matin, prenez le temps de vous laver le visage à l’eau claire et d’y apposer un tonic bio et une crème hydratante. Choisissez vos produits avec le plus grand soin. 

Les huiles ozonées, LA révolution dermatologique



La guerre contre les boutons peut être longue malgré des conseils avisés suivis à la lettre. Trop de personnes se battent, en vain, contre un ennemi bien plus fort qu’eux. Très récemment, de nouvelles études ont été faites sur un gaz que l’on croyait toxique à tout point de vue : l’ozone. Attention, c’est vrai, il a des propriétés oxydantes. Mais c’est un excellent désinfectant ! Partant de ce constat, des chercheurs ont élaboré des crèmes à base d’huile d’olive ozonée qui regorgent de vertus pour lutter contre l’acné sévère : antibactérienne, anti-inflammatoire, cicatrisante. Les crèmes ozonées à l’huile d’olive stimulent le processus de guérison, nettoient la peau en profondeur, réduisent les rougeurs, les vilaines cicatrices qui attestent des batailles que vous avez menées avec votre peau. C’est l’arme qui vous manquait pour vaincre ce fléau, pour venir à bout d’une acné envahissante.

La crème à l'huile d'olive ozonée permet donc de :

Stimuler le renouvellement des cellules de la peau

Augmenter la rapidité du processus de guérison

Nettoyer et stériliser l’épiderme

Promouvoir une peau saine

Réduire les gonflements 

Chasser les toxines

Réduire l’inflammation des glandes sébacées,…

 

L’acné, c’est l’inflammation de votre peau. Soignez-la, aidez-la à cicatriser, à se régénérer grâce à ces conseils. Vous retrouverez la confiance en vous que vous avez perdue. Vous n’aurez plus peur de vous montrer en public, de faire des connaissances, et d’avoir une vie sociale riche et intéressante. 

 

Références :

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/07/04/20891-cinq-millions-francais-concernes-par-lacne

https://www.rtbf.be/info/societe/detail_miraculeux-contre-l-acne-le-roaccutane-pourrait-rendre-depressif-et-meme-suicidaire?id=9812072

https://www.lexpress.fr/styles/soins/a-trop-se-savonner-on-finit-par-sentir-mauvais_1886724.html

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2910505/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20492527