La science liposomale au service de votre santé

Chaque personne soucieuse de sa santé se préoccupera de son alimentation, pratiquera une activité sportive régulière et complétera ses apports en vitamines, minéraux et antioxydants avec des compléments alimentaires. En effet, il a été démontré par de nombreuses études que les aliments que nous consommons aujourd’hui ont perdu bon nombre de leurs vertus à cause de l’agriculture intensive, friande de molécules chimiques aux effets pervers.

Les 5 fruits et légumes conseillés par les autorités ne sont plus suffisants pour couvrir nos besoins. Les carences, puis les maladies apparaissent. La densité nutritionnelle des aliments diminue dramatiquement à cause de comportements irresponsables, de la sur utilisation de pesticides, de fongicides, d’herbicides, qui tue toute biodiversité présente dans les sols, pourtant indispensable pour une récolte de qualité, nutritive à souhait et essentielle pour la santé. Les politiques productivistes ont permis de faire manger les gens, pas de les nourrir. On voit à l’heure actuelle les limites de cette agriculture dévastatrice, polluant sols et nappes phréatiques, rendant l’homme malade à cause de l’infusion progressive de produits chimiques dans son environnement mais aussi par l’appauvrissement de la qualité de sa nourriture.

D’autres facteurs vont également entrer en jeu comme le stockage des denrées dans le frigo, la cuisson des aliments mais aussi, la façon de les consommer.

Si vous gardez vos fruits et légumes une semaine dans le bac de votre frigo, ils auront perdu une énorme quantité de vitamines. Si vous pelez vos fruits avant de les consommer, vous enlevez les pépites qu’ils renferment. Mais vu la quantité de pesticides qui les recouvre, c’est à se demander si la peste est meilleure que le choléra.

Enfin, si vous les cuisez longtemps ou à haute température, dites adieu aux antioxydants qui vous poussent à les consommer. Faut-il encore parler des repas industriels, qui sont encore très consommés de par le monde, car simples et faciles à « préparer ».

D’après l’OMS, l’obésité a triplé depuis 1975. 39% des adultes sont en surpoids, 13% sont obèses. On recense 422 millions de diabétiques en 2014 (108 millions en 1980). Aujourd’hui, il est donc particulièrement difficile de maintenir un niveau indispensable de nutriments de qualité, de vitamines et de minéraux essentiels au bon fonctionnement de votre métabolisme. L’alimentation dénaturée, complètement vide, met en péril la santé humaine. L’homme a cette incroyable capacité, en mangeant, de se dénutrir complètement.

Des compléments par milliers

Le consommateur conscient de ces facteurs et désireux de combler ses carences se tournera vers les compléments alimentaires, indispensables aujourd’hui, ne serait-ce que pour soulager certains symptômes comme la fatigue chronique, réduire les risques cardio-vasculaires, renforcer sa santé osseuse, avoir de beaux cheveux,….

Le marché qu’ils représentent se compte en milliards de dollars, vu l’énorme demande de la population et les promesses qu’ils délivrent. Ampoules, gélules, poudres, sirops, ils vantent tant leur contenu que les effets escomptés.

15% des hommes et 28% des femmes utilisent chaque semaine des compléments alimentaires. Mais la question est de savoir s’ils sont réellement utiles pour votre santé. Atteignent-ils leur cible ? Ne sont-ils pas détruits dans l’acidité de votre estomac ? La forme sous laquelle ils sont présentés est-elle biodisponible ? Quelle quantité est réellement absorbée ? Quelle quantité de principes actifs est réellement présente ?

Difficile de répondre à ces questions pour le commun des mortels qui veux juste éviter d’être carencé. Bon nombre de personnes mangent de façon très déséquilibrée. Céréales petit-déjeuner le matin, sandwich au thon mayo à midi et le soir, ils sont trop fatigués pour ajuster le tir. Ils se tournent alors tout naturellement vers des compléments sensés leur apporter l’énorme quantité de vitamines et minéraux qui leur manque cruellement.

Poudre aux yeux et marketing sont souvent légion dans ce secteur avec un résultat nul ou presque.

La révolution des compléments liposomés

La technique est encore peu connue du grand public car assez récente en Europe. Et pourtant, elle mérite bien que l’on s’y attarde un moment pour comprendre ce que cette technologie tout à fait innovante permet de réaliser.

Vous êtes-vous déjà demandé ce qu’advient le complément alimentaire conventionnel que vous venez de consommer ? Pourquoi votre urine est bizarrement colorée ou pourquoi vous vous sentez nauséeux après leur ingestion ?  

Les enzymes présents dans votre estomac se chargent de décomposer la pilule que vous venez d’avaler et d’éliminer une énorme partie des principes actifs, parfois jusqu’à 85% !

Si vous payez cher un complément, c’est pour qu’il vous soit utile et non qu’il se retrouve dans le fond de la cuvette. Il doit se retrouver dans la circulation sanguine pour rejoindre ensuite les cellules. Il faut un service de livraison impeccable qui assure un transport sans perte de chargement ou sans destruction du principe actif.

Il y a donc deux aspects importants : le contenu, càd, la vitamine que vous désirez transporter, et le contenant qui doit vous assurer un empaquetage efficace pour que le colis soit livré à la bonne adresse sans être abîmé.

La technologie de l’encapsulage liposomé permet justement de franchir toutes les étapes de la digestion, sans détruire le contenant dans le système digestif d’une part, et de délivrer le contenu intact et prêt à remplir son rôle.

A quoi ressemble une molécule liposomée ?

Pour bien comprendre la technique, il est nécessaire de visualiser ce qu’est un liposome. Le liposome est une vésicule ou une petite bulle, dont la membrane est formée d’une ou plusieurs couches de lipides et qui renferme une substance active. Sa structure se rapproche très fortement des phospholipides de la membrane cellulaire, ce qui explique leur très grande compatibilité.  

Voyons de plus près cette bicouche de lipides, formée elle aussi par des molécules possédant une tête qui est hydrophile (qui a une affinité avec l’eau) et une queue hydrophobe ou lipophile (attiré par les corps gras). La tête se trouve en périphérie et la queue se tourne vers le centre de la molécule.

Cette technique liposomale a été mise en évidence par le Dr Alec Bangham, chercheur à l’Université de Cambridge, en 1965.

Cette micro sphère fermée à un diamètre se mesurant en nanomètre. On est ici dans l’infiniment petit. Le cœur de cette vésicule contient un compartiment aqueux hébergeant le principe actif, lui-même protégé par la double membrane lipidique.

Cette technique est utilisée dans les cosmétiques mais aussi dans les compléments alimentaires, qui boostent ainsi leur efficacité de façon remarquable.

L’homme n’a rien inventé de neuf puisque ces liposomes se retrouvent naturellement dans le lait maternel, conçu pour nourrir efficacement les nouveau-nés, grâce à leur excellente biodisponibilité.

Cette technique naturelle d’encapsulage a été reproduite aux compléments alimentaires pour que les substances actives et indispensables au corps humain puissent atteindre leurs cibles sans être dégradées dans le processus digestif.

La façon dont est véhiculée la substance est reconnue depuis la nuit des temps par le corps humain et ne pose donc aucun problème.

Quels sont les avantages des compléments liposomés ?

Le tout premier avantage est sa grande résistance au PH acide de l’estomac qui détruit la grande majorité des compléments alimentaires traditionnels.

Certains comprimés ont été crées pour résister à cet acide, puisque c’est une étape inévitable. Mais si résister à ce PH très bas permet de passer dans l’intestin, cela ne garantit pas pour autant leur biodisponibilité. Ce qui amène au 2ème avantage essentiel : son absorption optimale au niveau cellulaire.

Ce n’est pas tout de franchir le flux d’acide, encore faut-il atteindre la cellule en passant la barrière intestinale et délivrer le contenu au bon endroit. C’est ici que le liposome, avec sa structure lipidique, prend toute son utilité. Grâce à son affinité membranaire, la vésicule va littéralement fusionner avec la cellule et y déverser directement son contenu sans dégradation des principes actifs.

La taille du liposome revêt ici une importance particulière. Trop gros, avec de nombreuses bicouches lipidiques, ils auront des difficultés à passer la barrière intestinale. Quand il s’agit de compléments alimentaires, une seule bicouche sera très efficace pour se frayer un chemin dans la circulation sanguine.

Les phospholipides peuvent être naturels, provenant de la lécithine de soja ou du tournesol, d’autres peuvent être synthétiques. Ayez toujours soin de bien prendre des compléments liposomés 100% naturels car bien mieux tolérés et assimilés par notre corps.

Des compléments d’une exceptionnelle efficacité

Une des stars de l’encapsulage liposomé est la vitamine C, qui présente, par cette technique, une extraordinaire biodisponibilité.

Les vertus de cette vitamine dépassent bien la simple utilisation en cas de rhume. Le Dr Linus Pauling, Nobel de chimie et de paix, était l’un des médecins pionniers qui vit en premier l’immense étendue thérapeutique de cette fabuleuse vitamine.  Il l’étudia toute sa vie, tant pour ses effets préventifs en cas de refroidissement, que pour son impact sur la qualité de vie des patients atteints de cancer, y compris la diminution des effets secondaires des thérapies.

Cet antioxydant majeur aide les cellules à lutter contre les dommages créés par la virulence des radicaux libres.

La vitamine C peut être administrée à très haute dose (30 à 40 grammes) par intraveineuse dans l’aide au traitement de certaines pathologies comme le cancer. Les doses administrées sont extrêmement élevées et ne pourraient être prises par voie orale sans provoquer de nombreux effets indésirables. Mis à part chez des patients atteints de maladies rénales, ou chez les patients atteints d’hémochromatose, la thérapie à haute dose de vitamine C ne provoque aucun effet secondaire mais ne peut se réaliser que par des médecins compétents en la matière et habitués à la pratique.  

La vitamine C joue un rôle majeur pour la sphère cardio-vasculaire en évitant l’oxydation du cholestérol LDL, mais aussi en ayant un effet bénéfique sur l’hypertension et sur la fonction endothéliale.

Elle intervient dans la production de collagène, constituant, notamment, de notre système sanguin : veines, artères, capillaires. Un apport suffisant en vitamine C assure un entretien des parois des vaisseaux et évite l’apparition des plaques d’athérome. A l’inverse, un manque de vitamine C, sans être une carence avérée, a un impact négatif sur la qualité de l’endothélium et sur le développement des maladies cardiaques.

La carence très sévère se manifeste par le scorbut, provoquant des hémorragies létales.

Un apport suffisant en vitamine C est indispensable. On la retrouve dans l’alimentation avec des fruits et de légumes crus, puisque la chaleur la détruit. Mais il faudrait en consommer une quantité énorme pour avoir un effet protecteur sur la santé, puisque la qualité de notre nourriture s’est progressivement appauvrie.

Se complémenter est une question de santé. On estime près de 30% les personnes carencées en vitamine C dans le monde. En cas de maladie, voire d’hospitalisation, la carence augmente sensiblement car les besoins augmentent lors de ces périodes. La carence provoque des maladies et les maladies provoquent une carence. C’est un cercle très vicieux. Sans compter l’anémie, les problèmes de stress et de dépression, les infections à répétition,…

La vitamine C est une aide précieuse en cas d’antibiothérapie car elle booste les effets des antibiotiques. Elle permet aussi une bien meilleure cicatrisation, mobilise les globules blancs, chélate les métaux lourds,…

Les autorités de santé recommandent 100mg par jour mais cet apport n’est pas suffisant pour éviter certaines pathologies comme les refroidissements. Entre 2 et 4gr, vous aurez une bien meilleure résistance aux infections, avec une amélioration des performances physiques et intellectuelles.

La technique liposomale est très intéressante, notamment pour la vitamine C, car cette dernière ne sature pas le sang (et donc les reins) de vitamine C et ne provoque pas de diarrhées. 98% est absorbé soit quasi la totalité grâce à l’encapsulation.

Cerise sur le gâteau : 1 gramme de vitamine C liposomée équivaut à 20gr de vitamine C traditionnelle. On comprend de suite l’utilité de cette technique révolutionnaire.

Le CoQ10 liposomé, le cœur de l’énergie

Le CoQ10 est partout dans votre corps. C’est grâce à lui que nous produisons de l’ATP. Aussi appelé ubiquinol, sa présence est indispensable à la vie. On le retrouve dans les mitochondries où il joue un rôle essentiel dans la production d’énergie.  

Il est indispensable pour le bon fonctionnement du muscle cardiaque. Pour battre 100.000 fois par jour, il a besoin d’une sacrée dose d’énergie. C’est le muscle du cœur qui en a le plus besoin. Le CoQ10 est aussi indiqué en cas d’hypertension, de trouble du rythme cardiaque, de problèmes d’insuffisance cardiaque voire de plaques d’athérome et d’excès de cholestérol.

Les statines sont encore trop souvent prescrites en cas d’hypercholestérolémie, mais elles ne sont que trop rarement associées à une complémentation en CoQ10, ce qui est très dommageable, afin de réduire les effets de ce genre de médicament.

On constate également une diminution du coQ10 avec l’âge, ce qui provoque un affaiblissement du muscle cardiaque. Se complémenter vers la 50aine permet de maintenir les taux de CoQ10 suffisants pour assurer un bon fonctionnement des mitochondries, des muscles en général mais aussi du cœur.

Disponible sous forme liposomée, le CoQ10 est parfaitement bien assimilé au cœur des cellules.

Les incontournables liposomés

Il existe encore d’autres compléments liposomés, ultra efficaces comme la combinaison vitamine D, vitamine K pour une excellente santé osseuse.

Le curcuma resvératrol bien connu pour ses effets anti-inflammatoires et son action anti-cancer est également disponible sous forme liposomée pour une efficacité encore plus grande.

Mentionnons encore le glutathion liposomé, antioxydant majeur ou encore un complexe multivitaminé liposomé.

Les antioxydants liposomés sont des aides considérables qui vous convaincront par leur efficacité et leur nette supériorité par rapport aux compléments traditionnels, beaucoup moins performants.

Ne vous évertuez pas à vous complémenter dans le vide, avec des compléments dont la biodisponibilité est tellement faible que l’impact sera insignifiant sur votre santé. Misez sur des compléments de haute qualité, pensés pour atteindre l’objectif escompté et combler les carences dommageables pour votre santé.

Références :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17413493

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5489929/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26768542

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4664963/

http://lipopharmacy.com/what-are-the-advantages-of-the-liposomal-delivery-system/





 








Laisser un commentaire

Vous devez être Connecté en tant que pour poster un commentaire.