Prostate : Domptez votre testostérone

Vous avez plus de 45 ans ? Alors cette lettre vous concerne directement ! Comme 50% des français, vous souffrirez très probablement d’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP). Sans grand danger aux premiers abords, L’HBP est pourtant très invalidante et bouleversera votre vie quotidienne d’un point de vue physique mais aussi d’un point de vue psychologique.

Votre prostate grossit inéluctablement avec l’âge. De la taille d’une châtaigne à 20 ans, elle sera aussi grosse qu’un citron à 50 ans et aura la taille d’une orange à 60 ans ! Oui Messieurs, si vous ne voulez pas porter des couches, vous devrez agir rapidement pour limiter les conséquences de cet encombrant organe. 


Causes non identifiées

Les causes sont encore méconnues mais il semblerait que la consommation importante de produits laitiers en tous genres, tout au long de votre vie accentue sa croissance. Sont-ils réellement « nos amis pour la vie » comme le criait haut et fort la propagande lobbyiste dans les années 80-90 ?

La sédentarité est également un facteur aggravant. Le manque d’activité physique et surtout la position assise prolongée fait peser tout le poids du corps sur le pelvis, qui perturbe le métabolisme normal et provoque des dysfonctionnements des organes, dont la prostate. Des études ont démontré que les hommes qui sont plus actifs et qui ont un travail plus physique, ont 23% moins de risques de développer un cancer de la prostate.

Enfin, le surpoids, voire l’obésité entrent indéniablement en ligne de mire pour bien des pathologies dont celle-ci. Mieux vaut être actif, sportif même, de corpulence assez mince pour limiter la casse et vivre une vie normale.

Si ce n’est pas votre cas, vous pourriez bien suivre les traces de Marc, 59 ans, sédentaire tant à la maison qu’au travail. Il était loin de s’imaginer ce qui se tramait dans son abdomen. Insidieusement, les symptômes se sont installés au fil des 10 dernières années. Il se levait une fois, puis deux, puis cinq fois par nuit pour aller uriner. Ses nuits sont devenues infernales. Impossible de trouver un sommeil profond dans ces conditions. Ce qui se répercuta évidemment sur son humeur, sa concentration et sur l’ambiance familiale.

Impossible aussi de vider sa vessie d’une traite, avec un jet net et soutenu. Parfois, les mictions sont douloureuses et amorcer le premier jet lui demande un effort, il sort par à-coups. Il lui est très difficile de vider sa vessie entièrement.

Quel plaisir aussi de se rendre au cinéma et se lever plusieurs fois pendant la séance pour aller uriner ! Mais quelle misère !

Mais ce n’est pas tout ! Votre prostate gonflée à bloc provoquera également des troubles sexuels : troubles lors de l’éjaculation et donc de la fertilité, plus problématique chez les sujets plus jeunes. Cette gêne fonctionnelle retentit sur la qualité de la vie affective et sexuelle.

La vie de Marc a bien changé en quelques années mais aussi son estime de lui qui en a pris un sacré coup !

Si vous ne vous soignez pas, votre vessie sera irritée à cause de l’urine stagnante. Et l’urgence d’uriner vous causera bien des soucis si vous n’arrivez pas à temps au royaume de la solitude : les toilettes. 


Un problème de taille

Plus votre prostate grossit, plus elle comprime l’urètre et par conséquence la vessie. Résultat : une envie fréquente d’uriner, de jour comme de nuit.

Les urologues connaissent bien ce genre de pathologie mais leurs conseils et médications restent très limités, voire provoquent d’autres problèmes. C’est ainsi qu’on vous conseillera de ne plus boire après 18 heures, mais de boire beaucoup pendant la journée pour « laver » la vessie. On vous conseillera aussi d’éviter les boissons diurétiques comme l’alcool et le café.

On sait que les mécanismes de la prostate sont liés à l’activité de la testostérone et à sa conversion en dihydrotestostérone (DHT) par l’enzyme 5 alpha réductase. La testostérone se transforme également en œstradiol grâce à l’action de l’enzyme 5 alpha aromatase. Le DHT viendra stimuler les récepteurs des cellules prostatiques avec pour conséquences une prolifération cellulaire rapide et donc une augmentation du volume de la prostate.

Votre médecin vous prescrira probablement des alphabloquants qui inhibent l’action de la 5 alpha réductase uniquement. Mais cette médication peut avoir des effets préoccupants sur votre vie sexuelle avec une diminution progressive et significative de la fonction érectile et un effondrement de la libido. En bloquant sélectivement une enzyme, un déséquilibre se produit dans la production hormonale provoquant une augmentation de la production d’œstrogènes. Augmentation de la masse grasse, baisse de l’appétence sexuelle et gynécomastie sont les conséquences de ce déséquilibre entre testostérone et œstrogènes.  

  

Ce que votre médecin ne vous dira pas

Comment enrayer ce processus qui parait inéluctable ? Comment avoir une vie sexuelle épanouissante ? Comment retrouver enfin des nuits paisibles ou torrides en fonction de l’humeur ? Comment arrêter les fuites urinaires et éviter les couches ?

Des résultats impressionnants sont obtenus grâce à une plante médicinale et à un très précieux oligo-élément !

L’hypertrophie bénigne de la prostate se soigne très bien grâce à l’épilobium parviflorum ou épilobe à petites fleurs. Les vertus thérapeutiques de cette herbacée sont incroyablement intéressantes.  Cette plante a été rendue célèbre grâce à Maria Treben, une botaniste autrichienne qui identifia précisément les molécules actives. L’extrait de la plante qui nous intéresse est l’oenothéine B qui inhibe simultanément les deux enzymes : la 5 alpha réductase ET l’aromatase. On évite ainsi les déséquilibres hormonaux liés aux médicaments allopathiques traditionnels et le développement excessif des glandes mammaires chez la gent masculine.

La chute de la production de DHT qui en résulte réduit la taille de la prostate et redonne alors un confort optimal tant dans la vie quotidienne que dans la vie amoureuse et sexuelle. Vous retrouverez une vessie de jeune homme et un confort urinaire hors-pair. Vous constaterez avec soulagement une nette diminution des inflammations et infections de la sphère urinaire.

Mais attention !! Vous trouverez de nombreux compléments alimentaires qui ressemblent à l’épilobe à petites fleurs mais qui est composé en fait par une autre variété semblable mais en aucun cas aussi efficace : l’épilobium Angustifolium. Plus abondante dans la nature et plus facile à récolter en quantité, elle n’a pas les mêmes atouts et ne règlera pas vos problèmes urinaires. 

Le Zinc, cet ami qui vous veut du bien

Allié à bien des égards, le zinc est le minéral de l’appareil urino-génital. Incontournable en cas d’infertilité masculine, on en trouve en très grande concentration dans…. La prostate ! Bingo ! En cas d’hypertrophie de la prostate, son taux chute significativement, ce qui le rend encore plus indispensable ! C’est également un inhibiteur de la 5 alpha réductase.

Il réduit aussi les niveaux de prolactine, hormone responsable de la synthèse de la DHT, qui peut également mener à la croissance des cellules, parfois malignes, de la prostate.

Le zinc est aussi un fabuleux bactéricide qui agit sur l’inflammation et l’infection bactérienne de la prostate. Il est donc un élément essentiel dans le traitement des problèmes de prostate.

Agir rapidement est donc primordial pour permettre de garder la situation sous contrôle. Des millions d’hommes sont concernés et par conséquence, de nombreuses épouses ou compagnes. Retrouvez le plaisir de bien dormir, mais aussi une vie intime plus riche et agréable. Reprenez une vie normale, sans vous souciez de cette prostate capricieuse. A 50 ans, vous avez toute la vie devant vous ! Ne vous encombrez pas le corps et l’esprit par un problème qui se résout naturellement, tout en gardant votre virilité !


Références :

http://www.urofrance.org/nc/science-et-recherche/base-bibliographique/article/html/les-effets-du-traitement-medical-sur-la-sexualite-dans-lhyperplasie-benigne-de-la-prostate.html

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23738732

https://www.webmd.com/men/prostate-enlargement-bph/enlarged-prostate-your-bph-symptoms-score#1

http://salli.com/fr/lapositionassiseetlasantedelaprostate

https://www.santelog.com/actualites/hypertrophie-de-la-prostate-leffet-indesirable-et-persistant-de-certains-medicaments

http://www.wikiphyto.org/wiki/%C3%89pilobe_%C3%A0_petites_fleurs

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19013046

http://www.doctissimo.fr/html/sante/phytotherapie/plante-medicinale/epilobe.htm

https://prostate.net/articles/zinc-prostatitis-treatment

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19684515

 

 Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.