Sexe, drogue et bouffées de chaleur

Ménopause et péri-ménopause

Hélène a 47 ans. Depuis 2 ans déjà, son corps change et lui envoie de nombreux signaux. Son horloge biologique s’emballe et ses hormones lui jouent des tours. Ses règles sont moins régulières, elle a des palpitations cardiaques, des sueurs épouvantables, un moral en berne. Elle prend du poids et son tour de taille s’épaissit. Hélène est souvent fatiguée, voire exténuée.  Au moment où souvent les enfants quittent le cocon familial et que la vie peut octroyer plus de légèreté au couple, un nouveau coup dur se présente : la péri-ménopause. Ce véritable tourbillon féminin touche aussi le partenaire. La vie sexuelle est ralentie, le désir moins fréquent, accompagné (ou non) de sécheresse vaginale. La compréhension des bouleversements est une étape importante pour limiter tant les souffrances physiques que psychologiques. L’ambiance familiale peut vite tourner au vinaigre. Les sautes d’humeur incontrôlables sont difficiles à gérer tant pour la femme que pour son époux qui subit, bien malgré lui, l’irritabilité de cette dernière.  

Si la ménopause n’est pas un choix mais un passage obligatoire, il peut également être source de moins de souffrances grâce aux traitements de substitution souvent proposés par le gynécologue, non sans risques sur la santé de la femme. Des thérapies alternatives et naturelles existent et limitent fortement les effets secondaires liés à la médication hormonale traditionnelle.

Apprivoiser les changements en douceur pour se reconnaître dans son nouveau corps, qui n’a plus « vocation » à reproduire une vie mais à s’ouvrir à d’autres perspectives et regarder l’avenir avec sérénité, tels sont les enjeux des nouveaux remèdes. 

Quand les hormones s'essouflent

Hélène n’a peut-être pas conscience de tous les chamboulements hormonaux qui se produisent dans son corps. Ils vont pourtant changer sa vie en l’espace de quelques années.

Avant l’arrêt total des règles (l’aménorrhée), la production d’hormones par les ovaires (œstrogènes et progestérone) se fait de manière anarchique, ce qui impacte la régularité des cycles qui deviennent soit plus longs, soit plus courts. 

La progestérone a une action relaxante et antidépressive. Elle donne une agréable sensation de bien-être. Ne vous étonnez pas, messieurs, si votre femme se transforme en dragon de temps en temps, ce sont les fluctuations de cette hormone.

Les œstrogènes ont un effet stimulant, pouvant même provoquer des insomnies. Cette hormone active la libido, principalement au moment de l’ovulation. La chute de la production oestrogénique provoque le manque d’appétit sexuel. A cela s’ajoute un sentiment d’impuissance face au deuil de la fertilité. Cocktail réjouissant pour entamer la deuxième page de sa vie… A cela s’ajoute une forte baisse de la production de DHEA, l’hormone de jeunesse, qui fait tant polémique en Europe et outre Atlantique. 

Heureusement, big pharma est là

Les bons samaritains de l’industrie pharmaceutique ont évidemment sauté sur cette magnifique occasion de produire des hormones de substitution pour aider les femmes en phase de ménopause.

Nous étions en pleine euphorie. Ce traitement synthétique arrangeait tous les problèmes : plus d’ostéoporose, une vitalité à toute épreuve, une vie sexuelle épanouie,.. Le nirvana hormonal ! Mais le THS (traitement hormonal de substitution) ne serait pas sans risques puisqu’on le suspecte de provoquer cancer du sein, phlébites, infarctus du myocarde et accidents vasculaires cérébraux.

La ménopause n’étant pas une maladie, il est inutile de passer par l’artillerie lourde pour traiter des symptômes inconfortables il est vrai, mais pas inéluctables.  La médication n’est donc pas obligatoire. Votre médecin traitant pourra vous conseiller sur le traitement à adopter en regardant la balance risques-bénéfices.  Il y a trop de contradictions dans les études actuellement pour prendre une décision sage et objective. 

Pensez naturel

Bien vivre cette période permet de voir le futur avec sérénité. Des traitement alternatifs, doux mais efficaces, qui permettent au corps de stimuler la production hormonale de façon tout à fait naturelle et physiologique, grâce à l’igname sauvage, plus connue sous le nom de Yam



Cette plante mexicaine stimule la production d’hormones. C’est un précurseur de la progestérone et de la DHEA. Elle améliore la libido, réduit les bouffées de chaleur, redonne de la vitalité et stimule la production de bile, nécessaire à la digestion des graisses. La crème permet une absorption cutanée rapide et est plus efficace que les gélules.  

Il existe une synergie de différentes plantes comme l’extrait de feuilles de trèfle rouge, d’igname indigène et d’actée à grappe. Celle-ci pourra vous aider à soulager les problèmes de sécheresse et d’infections vaginales.  

Sans être une 2ème jeunesse comme on peut parfois l’entendre, la ménopause est une étape dans la vie d’une femme. Outre les traitements naturels, une nouvelle philosophie de vie vous aidera à passer ce cap avec quiétude. L’alimentation vivante, le sport en plein air, la méditation, c’est le parfait moment pour repenser sa vie sans appréhender l’avenir.   


Références :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25879093

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmedhealth/PMH0079648/

http://rqasf.qc.ca/files/traitementhormonal.pdf

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.