Yam et Ménopause : le combo harmonieux

Tout comme l’adolescence, la ménopause est une période importante dans la vie d’une femme. Marquant le passage vers un nouveau cycle, la ménopause intervient généralement entre 48 et 55 ans. Certaines femmes éprouvent de grandes difficultés tant physiologiques qu’émotionnelles à passer ce cap important. Souvent tabou, la ménopause n’est pas une pathologie à traiter, mais un aspect naturel du vieillissement.

Entre sueurs nocturnes et troubles de l’humeur, les effets secondaires gênent le quotidien de nombreuses femmes. De plus, la longévité des femmes augmentant, cette phase de la vie féminine croît également. Personne ne veut subir les méandres d’une ménopause pendant presque un tiers de sa vie. 

Heureusement, des solutions naturelles existent. Avec le yam, les hormones de la femme retrouvent un équilibre et les symptômes diminuent jusqu’à disparaître totalement au fil des années.

Symptômes de la ménopause


La ménopause — du grec méno, règles, et pause, arrêt — est déterminée par une période de 12 mois sans menstruation, suite à un épuisement du capital folliculaire ovarien. Le taux de progestérone et d’œstrogènes de la femme diminue considérablement, conduisant la femme en état d’infertilité. Vécu comme un deuil, cet arrêt dans le cycle menstruel s’exprime par de nombreux symptômes forts désagréables tels que : 


  • Les bouffées de chaleur ;

  • La sécheresse vaginale ;

  • Les sueurs nocturnes ;

  • La diminution de la libido ;

  • Les douleurs articulaires et rhumatismes ;

  • La diminution des capacités de concentration ; 

  • Les troubles de l’humeur - irritabilité, angoisse - stress pouvant aller jusqu’à la dépression.


Certaines femmes remarquent une prise de poids lors de la ménopause. La prise de masse grasse n’est pas une conséquence directe, mais elle résulte de la baisse importante du métabolisme. 


Outre ces symptômes invalidants dans la vie quotidienne, la ménopause s’accompagne de troubles plus graves pour la santé comme l’augmentation des maladies cardio-vasculaires, l’ostéoporose (avec perte de masse osseuse) ou la diminution du système immunitaire. Une fragilisation complète de l’organisme s’enclenche, laissant la femme âgée vulnérable.


Les hormones ont un rôle dans le bien-être de la femme. Dépourvue de ces substances chimiques biologiquement actives, la femme se sent mal dans son corps.


Pour éviter un traitement hormonal substitutif qui compense l’insuffisance des hormones, le Yam, plante vivace, soulage par une alternative végétale naturelle, efficace et saine pour la santé.


Le Yam contre les troubles de la ménopause


Le Yam, ou igname sauvage – de son appellation originale Dioscorez mexicana -, était traditionnellement utilisée chez la femme en Amérique centrale pour soulager différents maux. 

Dans certaines contrées, cet analgésique local hyper efficace, le yam, luttait contre les troubles de la santé féminine :  

  • Antispasmodique pour soulager les règles douloureuses et les crampes menstruelles,

  • Pour réguler le cycle menstruel et les déséquilibres hormonaux, 

  • Actif pour soulager les nausées de la grossesse. 


En Amérique du Sud, le Yam était utilisé pour faciliter l’accouchement et prévenir les fausses couches.

Le Yam, plante grimpante et vivace, est une patate douce mexicaine souvent cultivée comme tubercule comestible. D’ailleurs, le Yam est généralement utilisé pour ses racines et rhizomes, car, séchées, elles ont des propriétés médicinales intéressantes.

Plante de la femme, le Yam permet la synthèse des hormones sexuelles, la progestérone et les œstrogènes, grâce à la présence de diosgénine au sein de son rhizome. Certains chamans donnaient cette racine aux femmes, leur promettant longévité et beauté éternelle. En effet, la diosgénine stimule les synthèses de la DHEA, hormone qui ralentit considérablement le vieillissement.


Tubercule millénaire, le Yam est une plante multi potentielle. En Chine, son rôle était capital dans le traitement des problèmes urinaires et dans la stimulation de la production de bile. Idéal dans le cadre de troubles digestifs.

Les propriétés du Yam


Précurseur de la progestérone naturelle, la diosgénine vient combler son déficit. Les substituts remplacent l’activité de nos organes, tandis que les précurseurs laissent le corps fabriquer les substances manquantes en fonction de ses propres besoins.

Diminuant de l’organisme dès l’âge de 20 ans, le taux de progestérone est indispensable au bien-être et à la santé féminine

La progestérone

Cette hormone est naturellement diurétique, ce qui intéressant lorsqu’on sait que les œstrogènes favorisent la rétention d’eau ; bien dosée, elle améliore la qualité du sommeil. Elle est antidépressive et elle pourrait normaliser la glycémie. De plus, elle protège du cancer du sein et de l’utérus.


Les bienfaits du yam

  • Antidouleur végétal riche en saponines, le Yam est souvent utilisé comme anti-inflammatoire léger pour soulager les douleurs. Dans le cadre d’arthrite, de douleurs rhumatismales, de sciatiques, son action serait très positive.

  • Défatiguant, le Yam améliore l’énergie par une stimulation des glandes surrénales. 

  • Action cholérétique sur la sphère hépatique, il agit également sur le foie et la production de bile. Tel le pissenlit, la plante thérapeutique aide dès lors la digestion, souvent perturbée pendant la ménopause.

  • Amélioration de la qualité du sommeil,

  • Accroissement de l’énergie et diminution de la fatigue,

  • Amélioration de la vivacité d’esprit et de la vitalité du corps,

  • Diminution de tous les troubles liés à la ménopause,

  • Amélioration des troubles menstruels.


Le yam, un complément alimentaire adapté pour la femme

De nombreux laboratoires ont compris l’intérêt de cette plante et la transforment en complément alimentaire source de progestatif et de DHEA. Dans le cadre d’une alimentation saine et une hygiène de vie correcte, la supplémentation en gélules (de capsules végétales) de Yam est recommandée, car elle promet un soulagement modéré à significatif. 

L’igname fait partie des phytoœstrogènes d’origine végétale comme les isoflavones de soja, le trèfle violet ou l’actée à grappes. Rappelons que l’actée à grappes a souvent des effets indésirables sur la fonction hépatique.


Également proposée sous forme de crème, le yam peut être appliqué en massages sur différentes parties du corps. Un quart de cuillère à café au niveau du pli du coude, au matin et au soir, aide à retrouver un équilibre de vie normale. L’application journalière devrait se faire pendant plusieurs années.


Les femmes ménopausées ne devraient pas être vues comme en phase de déclin par la société européenne. Certaines études démontrent qu’en Asie, au contraire, la ménopause est synonyme de libération, et est fêtée comme la disparition du fardeau des grossesses. D’ailleurs, aucun « mot » ne représentait clairement la phase de la ménopause avant 1996. En Occident, les effets secondaires étaient moins alors moins présents. 


Sources :

wikipédia et progesterone-naturelle.eu

Yam Crème

La Yam Crème est une crème à base de la plante Yam qui permet d'aider les femmes mûres contre 80 % des troubles liés à la ménopause. 

L'apport en Yam confère à la femme ses besoins pour combler les manques et les troubles occasionnées par la ménopause. 

Après un mois d’utilisation, on observe les résultats suivants :

  • Accroissement de l'énergie et diminution de la fatigue physique

  • Sensation de bien-être, disparition de la tristesse et du vague à l’âme liés à la ménopause

  • Amélioration de la vivacité de l’esprit et des capacités de concentration

  • Amélioration de la qualité du sommeil

  • Diminution des troubles spécifiques à la ménopause tels que bouffées de chaleur, baisse de la libido, prise de poids, sécheresse intime,...

Odoo image et bloc de texte

Laisser un commentaire

Vous devez être Connecté en tant que pour poster un commentaire.