DHA + Liposomé

Le DHA Liposomé + est un acide gras de type oméga-3 qui participe à la fois à la structure et au fonctionnement des membranes cellulaires du cerveau mais aussi des neurones.

1
53,00 € 53,00 € 53.0 EUR
53,00 €

    Cette combinaison n'existe pas.

    Ajouter au panier

    Satisfait ou remboursé pendant 30 jours
    Livraison gratuite en France (pour un minimum d'achat de 100€ ou lors d'un abonnement)
    Achetez-le maintenant, soyez livré dans 2 jours ouvrables

    Nut/PL/AS Sans sucre Sans gluten 100% naturel Prouvé cliniquement
    Nos programmes abonnement (gratuit et sans engagement)
    Formule 1

    Découverte

    1 boîte de DHA Liposomé + : 53,00€ + Livraison Gratuite tous les mois 

    Formule 2

    Bonne affaire

    3 boîtes de DHA Liposomé + : 127,20€ + Livraison Gratuite tous les 3 mois 

    Formule 3

    Economie maximum

    6 boîtes de DHA Liposomé + : 222,60€ + Livraison Gratuite tous les 6 mois 

    M'abonner

    Détails sur le DHA Liposomé 

    Quelles sont les indications du DHA Liposomé ?

    • Entretien des fonctions cognitives et cérébrales

    • Protège l’intégrité du cerveau et des cellules nerveuses

    • Prévention des dégénérescences diverses et liées à l’âge

    • Protège la vision, la rétine et ses usures éventuelles

    • Contribue à la protection cardio-vasculaire

    • Utile lors de la grossesse pour le développement du système nerveux du fœtus et du jeune enfant

    • Participe de la prévention des accouchements prématurés

    Il existe deux grandes familles d'acides gras

    Les acides gras saturés considérés comme nocifs. Ils sont principalement d’origine animale (viandes et produits dérivés, produits laitiers). D’autre part les acides gras insaturés divisés en 2 grandes catégories :

    • Les acides gras mono-insaturés

    • Les acides gras polyinsaturés

    Le chef de file acides gras mono-insaturés est l’acide oléique ou oméga-9 (Ω9) que l’on trouve entre autres dans l’huile d’olive. Quant aux acides gras polyinsaturés, ils incluent les acides gras oméga-6 (Ω6) et les oméga-3 (Ω3). Les oméga-6 répondent au nom d’acide linoléique et sont contenus dans la plupart des huiles végétales.

    Il existe 3 acides gras dans la famille des oméga-3 :

    • l’acide α–linolénique présent en faibles proportions dans certaines huiles végétales (cameline, lin, chanvre…),

    • l’acide éicosapentanoïque (EPA),

    • l’acide docosahexanoïque (DHA).

    Dans le corps, l’acide α–linolénique (l’un des Ω3) ne sera transformé en EPA puis en DHA que si les apports en oméga-6 (acide linoléique) ne sont pas trop importants car ce sont les mêmes enzymes qui sont responsables de la conversion des oméga-6 en acide gamma-linolénique et des oméga-3 en DHA.


    L’équilibre optimal des apports en acides gras devrait être de 4 Ω6 pour 1 Ω3, or dans notre alimentation moderne, c’est l’inverse. Les sources d’Ω6 sont nombreuses et les apports d’Ω3 sont souvent très faibles. Les proportions avoisinent fréquemment de 15 à 20 Ω6 pour 1 Ω3. Du fait des excès des Ω6, la concurrence enzymatique est rude et le peu d’Ω3 est très difficilement convertis en DHA utilisable par notre organisme alors qu’il est le plus essentiel des Ω3. Les experts nutritionnistes recommandent un apport alimentaire journalier d’au moins 200 mg d’Ω3, ce qui est loin d’être le cas.


    L’une des manières d’éviter ce piège est de consommer directement des acides gras de type docosahexanoïque (DHA), c’est-à-dire des poissons gras.


    Les utilisations du DHA 

    Le DHA, essentiel au fonctionnement du cerveau

    Les omégas-3 EPA et DHA constituent 21 à 36 % du pourcentage total d’acides gras des membranes cellulaires de l’ensemble du corps, mais leurs proportions varient énormément suivant le type de tissus. Chez les mammifères, les tissus qui contiennent le plus de DHA sont la rétine (19,5 %), les testicules (8,7 %) et le cerveau (7,2 %). Le principal acide gras du cerveau est le DHA, il en représente 10 à 20 % de la totalité des acides gras. L’EPA quant à lui ne représente que moins de 1 % des acides gras totaux.

    • Le DHA participe à la fois à la structure et au fonctionnement des membranes cellulaires du cerveau mais aussi des neurones.

    • Il s’intègre au système nerveux dès le troisième trimestre de la vie fœtale et ensuite durant les premières années de vie. Pour construire le cerveau et le système oculaire du très jeune enfant les apports s’effectuent par l’intermédiaire du lait maternel car le fœtus est incapable de le synthétiser par lui-même.

    • À l’âge adulte, le cerveau est constitué de 60 % d’acides gras dont 14 % sont des oméga-3, parmi eux 97 % sont du DHA.

    • Le DHA est fondamental à la souplesse des membranes des neurones et à leur bon fonctionnement afin que les impulsions nerveuses circulent facilement au travers des circuits cérébraux.

    • Le DHA assure également de bons apports de glucose, principal carburant de cet organe.

    • Plusieurs études démontrent qu’une consommation régulière de DHA permet de ralentir le vieillissement cérébral et de diminuer les risques d'apparition d’usure et de dégénérescences diverses.

    Le DHA, indispensable à la rétine

    La rétine est un tissu riche en DHA, elle en contient environ 20 %.

    • Cet acide gras permet de traduire les signaux lumineux en messages nerveux. Il favorise également la sensibilité et l’adaptabilité de l’œil à la lumière.

    • Présent dans les photorécepteurs, il est le seul acide gras capable d’assurer leur survie et de freiner leur disparition.

    • Il s’avère donc utile pour prévenir et pour diminuer les risques d’usure rétinienne.

    DHA et circulation

    À ce point de vue, les propriétés des acides gras de type oméga-3 sont bien documentées.  On sait qu’ils :

    • Participent à la diminution de la pression.

    • Contribuent à réguler le rythme cardiaque.

    • Aident à la fluidité.

    • Protègent l’élasticité et la souplesse des parois.

    • Concourent à réduire les taux de certaines graisses dans le sang, notamment ceux des triglycérides (risques importants de problèmes).

    Grossesse - développement du fœtus et du jeune enfant

    Le DHA est nécessaire au développement du cerveau du fœtus, à son intelligence et à son acuité visuelle.

    • Durant la grossesse, à partir des réserves et des apports alimentaires maternels, le fœtus reçoit quotidiennement jusqu’à 2,2 g d’acides gras essentiels (oméga-3 et oméga-6). Cela uniquement si les apports alimentaires de la mère sont suffisants.

    • Une supplémentation de la mère en DHA contribue à un meilleur quotient intellectuel de l’enfant à naître. On rapporte aussi d’autres bienfaits comme une réduction des allergies.

    • Les 3 derniers mois de grossesse constituent une période critique qui nécessite une attention particulière car les besoins du fœtus en DHA sont importants et constants. Ils sont estimés à 50 à 60 mg par jour. À ce moment, le fœtus est incapable d’en synthétiser suffisamment pour couvrir ses propres besoins. La source principale de DHA émane de la mère et s’effectue par passage à travers le placenta.

    • Plusieurs études démontrent les bénéfices d’apports de DHA en quantités élevées chez les femmes enceintes dans la lutte contre l’accouchement prématuré. Chaque année en France, naissent encore 65 000 bébés prématurés.

    DHA Liposomé

    Les liposomes sont de microvésicules formées d’une double couche de phospholipides. Au cœur de ces sphères lipidiques est encapsulé le produit actif, dans ce cas, le DHA. Le système nerveux central est protégé par la barrière hémato-encéphalique chargée de laisser passer les nutriments et les minéraux utiles aux fonctions cérébrales. La technologie liposomale assure une pénétration optimale des principes actifs au cœur du cerveau. Conseils d’utilisation du DHA Liposomé La dose normale conseillée est de 6 ml par jour, dilués dans un liquide (eau-jus de fruit). 6 ml de DHA Liposomé équivalent à 400 mg de DHA.


    Composition du produit

    Ingrédients par: C.J.R. (3 ml / j) * Huile de la microalgue Schizochytrium sp : 614,70 mg titrée à 38 % de DHA et 3 % d’ETA (Novel Food Polaris) * Lécithine : 261,60 mg (extrait d’Helianthus Annuus - tournesol)

    Glycérol, Eau purifiée, Arôme d’origine naturelle

    Poids : 3 270,00 mg


    Conditionnement

    Flacon de 109 ml


    This is a preview of the recently viewed products by the user.
    Once the user has seen at least one product this snippet will be visible.

    Recently viewed Products