Découvrez nos produit pour la saison hiver  

Actifs Naturels : Laurier

Laurier (Laurus nobilis L.)


Clarico-Text-Image

= Laurus canariensis Webb & Berth.

  • Huile volatile :

    • Monoterpènes : pinènes (jusqu'à 10%) et sabinène

    • Sesquiterpènes : élémène, caryophyllène et humulène.

    • Monoterpénols : linalol, terpinéol, géraniol et bornéol.

    • Oxydes : 1,8-cinéol (jusqu'à 45%).

    • Ainsi que des lactones, des phénols et des esters.

  • Alcaloïdes du type aporphine : notamment actinodaphnine, boldine.

Les alcaloïdes sont également les plus forts antidouleurs de la plante : ils peuvent même être anesthésiques.

  • Flavonoïdes : dérivés de camphérol, entre autres

  • Lactones de sesquiterpènes

  • Catéchines

Folium (feuille).

L’utilisation phyto-aromathérapeutique du laurier concerne principalement le système nerveux, la douleur, le système digestif et l’action antiseptique. 


En aromathérapie, le laurier est l’huile essentielle de la douleur: en usage interne comme externe, le laurier est un analgésique efficace contre la plupart des douleurs, mais principalement contre les névralgies dues à des inflammations : zona, dorsalgie basse, lumbago, sciatique, hernie et névralgie du trijumeau.

Le laurier est également utilisé contre les affections de nature rhumatismale, parce que les douleurs musculaires, articulaires et les névralgies sont apparentées à cette pathologie, et apparaissent presque systématiquement ensemble.


Les éléments anti-inflammatoires se retrouvent dans plusieurs molécules qui accompagnent le 1.8-cinéol : quelques esters (terpénylacétate), le très antiseptique 4-terpinéol, les terpènes sabinène et pinène, des sesquiterpènes tels que le caryophyllène et le costunolide, ainsi que le linalol et l’eugénol, qui contribuent fortement à l’odeur typique de laurier et aux propriétés antiseptiques. 

Aucune réaction anormale si l’on respecte la posologie recommandée. 

1. Bruneton, J. Pharmacognosie. Lavoisier, Paris, France (1993).

2. Hänsel. HAGERS HANDBUCH : Drogen. Springer Verlag, Berlin (1992).

3. Paul Walsch. PDR for Herbal Medicines. Thomson, Montvale, USA (2000).

4. David G.Williams. The Chemistry of Essential Oils. Micelle Press, Weymouth, Dorset, UK (1996).

5. Dall'Acqua, S., Viola,G., Giorgetti,M., Loi,M.C. & Innocenti,G. Two new sesquiterpene lactones from the leaves of Laurus nobilisChem. Pharm. Bull. (Tokyo) 54, 1187-1189 (2006).

6. De Marino, S. et al. New sesquiterpene lactones from Laurus nobilis leaves as inhibitors of nitric oxide productionPlanta Med. 71, 706-710 (2005).

7. Harborne & Baxter. Phytochemical Dictionary. Taylor & Francis, London, UK (1993).

8. Sayyah, M., Saroukhani,G., Peirovi,A. & Kamalinejad,M. Analgesic and anti-inflammatory activity of the leaf essential oil of Laurus nobilis LinnPhytother. Res. 17, 733-736 (2003).

9. Van Hellemont, J. Fytotherapeutisch Compendium. APB, (1985).

PhytoNer


Phytoner est un complément alimentaire qui contribue à une souplesse générale et aide à atténuer les douleurs du tour de rein.

Clarico-Text-Image