01 76 38 20 18 | clients@perfecthealthsolutions.eu

AVERTISSEMENT : Compte tenu de la situation actuelle, notre site internet continue de fonctionner malgré un possible retard de vos commandes. Toutes les mesures sanitaires sont respectées et nos équipes restent mobilisées jusqu’à l’acheminement de vos colis. 

Notre service client est toujours à votre écoute au +33 (01) 76 38 20 18. 

Actifs Naturels : Saule Blanc

Saule Blanc (Salix alba L.)


Clarico-Text-Image

= Salix vitellina L.

  • Phénolglycosides : surtout salicine et ses esters, salicortine, trémulacine, populine et fragiline entre autres

  • Flavonoïdes : apigénine, quercétine, rutine entre autres

  • Flavanols : procyanidines entre autres

  • Acides aromatiques : acide salicylique et acide syringique entre autres

  • Aldéhydes aromatiques : salidroside entre autres

  • Alcool salicylique : saligénine

  • Matières tannantes (8-20%)

  • Etc.


Salicine


Le saule est l’un des arbres les plus connus de l’hémisphère nord. Il en va de même pour sa principale substance active, la salicine, un glycoside d’acide salicylique (dérivé du nom latin de l'arbre, Salix) qui a permis le développement de l'Aspirine, l'un des médicaments les plus vendus au monde.

Les molécules qui l'accompagnent sont d'une part environ 14 dérivés de la salicine (notamment l'acétylsalicine), tous les phénolglycosides et de nombreux flavonoïdes. Ces derniers contribuent aux propriétés anti-inflammatoires.

Certains de ces flavonoïdes ont évolué, dans l’écorce, pour devenir des cyanidines, des delphinidines et des matières tanniques de catéchine, ayant une couleur allant du rouge orange au brun rouge. Tous les extraits de l’écorce de saule ont de ce fait une teinte marron.

Outre l’écorce, les feuilles sont également actives. Elles contiennent les mêmes substances, mais de façon moins concentrée.

Cortex (écorce) et Folium (feuille).

L’écorce des jeunes rameaux est le plus gros fournisseur de la principale substance première,  la salicine.

La salicine est anti-inflammatoire, antidouleur et antipyrétique. 

Cet arbre est utilisé à cet effet depuis la nuit des temps.


Ce sont principalement les phénolglycosides et les polyphénols (flavonoïdes et flavanols) qui permettent l’effet à la fois antidouleur et anti-inflammatoire du saule. Les salicylates atténuent la douleur et l'œdème en ralentissant la synthèse des prostaglandines. En outre, d’autres substances, comme la trémulacine et la quercétine, ralentissent l’enzyme 5-lipoxygénase, ce qui freine la synthèse des leucotriènes.


Plusieurs scientifiques ont conclu que l’effet antidouleur observé avec Salix alba ne pouvait être attribué qu'à la salicine, mais était également dû à d'autres substances, telles que les flavonoïdes et les flavanols, qui contribuent à cette activité. 


La salicine et ses esters (salicortine et trémulacine, entre autres) sont des promédicaments qui ménagent l’estomac et qui ne sont transformés que dans l’intestin par l’enzyme β-glucosidase en saligénine. Après absorption par le sang, la saligénine est oxydée dans le sang et le foie pour obtenir l'action anti-inflammatoire et antidouleur de l'acide salicylique.


L’ESCOP et la Commission allemande E ont approuvé l’utilisation du saule pour atténuer la douleur, notamment en cas de migraine légère. Ces instances recommandent une dose quotidienne de 60-120 mg de salicine.


L’action antidouleur de la salicine se concentre principalement sur les névralgies, comme les maux de tête et les dorsalgies. Les dorsalgies basses sont souvent dues à des névrites.  

Salix alba trouve de nombreuses applications contre les rhumatismes et les douleurs apparentées. Il s’agit d’un analgésique à large spectre et d’un anti-inflammatoire.

Son action repose sur le fait que la formation de prostaglandines inflammatoires est empêchée par le blocage de l’enzyme cyclo-oxygénase.

Etant donné que la forme stéréochimique de l’ensemble des molécules varie toujours un peu dans un extrait végétal, il est impossible d’y être allergique, ce qui constitue un avantage considérable par rapport à l’acide acétylsalicylique de synthèse. Le syndrome de Rye ne peut survenir en utilisant de l'écorce de saule. 

L’irritabilité stomacale de l’acide salicylique n’est pas non plus présente avec la salicine de l’écorce et des feuilles de saule. Au contraire, l'activité analgésique est également efficace sur l'irritabilité stomacale. 

 


L’effet antidouleur de Salix alba a été démontré par une étude randomisée, contre placebo et en double aveugle menée auprès de 191 patients souffrant d’une dorsalgie basse chronique (Chrubasik et al., 2000). La majorité des patients souffrait d’une dorsalgie basse depuis plus de 90 jours au début de cette étude.

Le nombre de patients ne ressentant plus de douleur au cours de la dernière semaine de traitement était de 21% dans le groupe qui a reçu 120 mg de salicine par jour, par rapport à 6% pour le groupe placebo.


Une étude récente (Gagnier et al., 2007) a à nouveau démontré cet effet. L’action antidouleur et anti-inflammatoire des préparations à base de Salix est clairement supérieure à celle du placebo.

En combinaisons, cette plante est encore plus efficace, grâce à une synergie. 

50 % salicine.

Aucune réaction anormale si l’on respecte la posologie recommandée. 

1. Dr. Geert Verhelst, Groot handboek geneeskrachtige planten, bvba Mannavita, oktober (2004)

2. Hagers Handbuch der pharmazeutischen Praxis 5., vollständig neubearbeitete Auflage; Springer-Verlag, Berlin Heidelberg, 1998, 469-496  

3. Chrubasik Sigrun, Elon Eisenberg, Edith Balan, Tuvia Weinberger, Rachel Luzzati, Christian Conradt; Treatment of low back pain exacerbations with Willow bark extract: a randomized double-blind study; The American Journal of Medicine, volume 109, Jul 2000, 

4. V. Schulz, R. Hänsel, M. Blumenthal, V. E. Tyler; Rational Phytotherapy; A Reference Guide for Physicians and Pharmacists; Springer-Verlag Berlin Heidelberg; (2004)

5. David Hoffmann; Medical Herbalism: the science and practice of herbal medicine; Healing Arts Press; Vermont; (2003)

6. Charles W. Fetrow, Juan R. Avila; Professional’s Handbook of Complementary & Alternative medicines; Springhouse Corporation; Pennsylvania; (1999)

7. Ellen Silver Highfield, Kathi J. Kemper; White Willow Bark (Salix alba); The Longwood Herbal Task Force; 13 July, (1999) 

8. Jayney Goddard. The Survivor's Guide To Bird Flu. CMA Publishing UK, (2007).

9. Joanne Barnes, Linda Anderson & David Phillipson. Herbal Medicines. Pharmaceutical Press, London, UK (2002).

10. Max Rombi. 100 Plantes Medicinales. Nice, France (1991).

11. Mrs. M. Grieve. A Modern Herbal. DOVER, 1971, Mineola, USA (1931).

12. Paul Walsch. PDR for Herbal Medicines. Thomson, Montvale, USA (2000).

13. Phyllis Balch. Prescription for Herbal Healing. Avery, New York,USA (2002).

14. Williamson & Evans. British Herbal Pharmacopoeia. British Herbal Medicine Association, (1983).

15. Bruneton, J. Pharmacognosie. Lavoisier, Paris, France (1993).

16. Elisabeth Williamson. Potter's Herbal Cyclopaedia. The C.W. Daniel Company, Saffron Walden, Essex, UK (2003).

17. Fritz Kemper. ESCOP Monographs. ESCOP, (2003).

18. Gagnier, J.J., van Tulder,M.W., Berman,B. & Bombardier,C. Herbal medicine for low back pain: a Cochrane reviewSpine 32, 82-92 (2007).

19. Shrivastava, R., Pechadre, J.C. & John,G.W. Tanacetum parthenium and Salix alba (Mig-RL) combination in migraine prophylaxis: a prospective, open-label study Clin. Drug Investig. 26, 287-296 (2006).

20. Williamson, E.M. Synergy and other interactions in phytomedicinesPhytomedicine. 8, 401-409 (2001).

Clarico-3 Columans Style 1

PhytoMig

Phytomig est un complément alimentaire qui soulage les migraines et diminue leur fréquence et leur intensité.

Clarico-3 Columans Style 1

PhytoNer

Phytoner est un complément alimentaire qui contribue à une souplesse générale et aide à atténuer les douleurs des reins.