Comment prendre soin de sa vision et venir à bout de la DMLA ?
9 novembre, 2021 par
Delaporte Marine
| aucun commentaire pour l'instant

La DMLA ou dégénérescence maculaire liée à l’âge est une maladie de l’œil. Elle atteint plus précisément la rétine et au fil du temps, elle peut réduire la vision. Donc, la baisse de la vision n’est pas forcément l’effet de l’âge, elle peut résulter d’une vraie maladie de l’œil. En général, elle touche les plus de 50 ans. 

Contrairement aux idées reçues, l’âge n’est pas le seul facteur de risque car il y a aussi une prédisposition génétique. Certaines personnes seraient donc plus susceptibles d’en être victimes que d’autres. Heureusement, il est possible de prévenir les symptômes de cette maladie en modifiant son hygiène de vie mais aussi en prenant des compléments alimentaires.    


Ce qu’on doit savoir sur la DMLA

La dégénérescence maculaire liée à l’âge est une pathologie consécutive à une sénescence pathologique de la zone qui se trouve au centre de la rétine ou macula. Cette partie garantie la vision centrale, la vision des détails et des couleurs. Le patient ne perd pas dans ce cas la totalité de la vision. Comme la maladie n’atteint que la vision centrale, il peut conserver la vision périphérique. Il ne devient pas aveugle. 

Il est nécessaire de préciser que cette maladie s’évolue sur quelques stades. Le premier est appelé la maculopathie liée à l’âge ou MLA qui se caractérise par la formation de petites taches blanches ou drusens au fond de l’œil. Il peut être traité par des antioxydants, du zinc, de la lutéine et de l’oméga 3. Le deuxième stade est la DMLA. L’acuité visuelle va encore se réduire. La maladie peut même se développer et se transformer en DMLA atrophique ou en DMLA humide. Le DMLA atrophique ou forme sèche se caractérise par la perte des photorécepteurs. Le patient nécessitera une lumière plus forte pour lire.

Pour la DMLA humide ou exsudative, la pathologie se montre déjà grave. Des vaisseaux anormaux se formeraient sous la rétine l’endommageant et la déformant. Cela affecte gravement la vision. Il est donc nécessaire d’aller consulter rapidement un professionnel oculaire. Le patient doit faire un bilan dont un examen d’OCT et d’angiographie. Il suivra ensuite un traitement comprenant l’injection d’un produit limitant la prolifération vasculaire dans l’œil. 

Il faut noter cependant qu’après les traitements, le patient ne récupère pas entièrement sa vision. Les soins permettent tout simplement de stopper la maladie et ne plus aggraver la situation.  


Les causes de la DMLA 

Les vrais facteurs de la DMLA demeurent inconnus. Néanmoins, certains éléments accroissent les risques. Outre l’âge et l’hérédité qui sont considérés comme des causes naturelles, l’hygiène de vie joue aussi un rôle important. Le tabagisme et l’alcoolisme sont par exemple, des facteurs qui augmentent les risques. De même, les rayons ultraviolets accélèrent aussi le développement des symptômes. 

Les personnes qui ont un taux de cholestérol élevé dans le sang ou encore qui souffrent d’hypertension artérielle ont aussi plus de chance de souffrir de DMLA


Comment traiter la DMLA ?

Avant même de penser au traitement, il est possible de prévenir cette maladie. Pour ce faire, il suffit de réduire l’exposition aux risques. Il est par exemple pensable d’arrêter de fumer. D’ailleurs, cela nuit à la santé en général. Il faut aussi voir de près son alimentation. Il ne s’agit pas de suivre un régime particulier. Une personne qui pourrait risquer la maladie peut décider de stopper les mauvaises habitudes alimentaires

Dans le cas où la maladie atteint déjà la personne, elle doit tout de suite aller consulter un professionnel. Ce dernier indiquera tout ce qu’il faut faire ou ne pas faire. 

D’habitude, il recommande le port de lunettes de soleil. Elles filtrent les rayons UV et réduit les risques surtout pour les personnes aux yeux clairs. Il est également indispensable de surveiller le taux sanguin et la pression artérielle car les complications des maladies cardiovasculaires semblent accroitre le risque.

Et pour finir, il faut bien surveiller la qualité de la nourriture à prendre tous les jours. Il faut privilégier les aliments riches en caroténoïdes comme la courgette, le petits pois, les épinards, le kiwi, le choux vert, le brocoli, le jaune d’œuf, la mangue, etc. Le zinc est aussi nécessaire. Il est disponible dans les viandes, les graines de sésames, le germe de blé, les huitres, les crustacés ou le foie. 


Quand et comment prendre les compléments alimentaires ?

Pour prévenir mais aussi pour soutenir les soins contre la DMLA, les professionnels recommandent la prise de supplémentation en antioxydants dont les vitamines C et E, la bêta-carotène et le zinc en plus de l’alimentation habituelle. Ils peuvent aussi ajouter l’oméga 3 dans l’ordonnance.

Cependant, il faut noter qu’il faut vraiment prendre les vitamines en cocktail car les molécules ne sont pas efficaces prises isolément. Tous ces éléments réduisent les symptômes et retardent le développement de la maladie. Afin d’optimiser leur assimilation dans l’organisme, il faut voir de près la biodisponibilité du produit. Il s’agit de la technique utilisée pour optimiser la pénétration cellulaire des molécules, d’où l’intérêt de la forme liposomale. Aussi appelée liposphérique ou encapsulation, cette technologie consiste à préserver la substance via une enveloppe phospholipidique. Ainsi, elle peut résister aux enzymes et aux acides gastriques.

De cette manière, elle atteindra la membrane cellulaire visée aisément, et cela, via le sang. De plus, elle sera mieux absorbée par les cellules et y déversera ses actifs. Les effets seront donc plus efficaces.  


Quel complément alimentaire utiliser pour venir à bout de la DMLA ?

Plusieurs types de compléments alimentaires sont proposés sur le marché pour assurer la prévention et maintenir les traitements contre la DMLA. En faire le choix devient alors difficile. C’est pour cette raison que nous avons sélectionné pour vous ces deux produits considérés comme les meilleurs car ils sont justement présentés sous forme liposomale :    

Lipoptique

Ce complément alimentaire est recommandé pour optimiser la protection des rétines de la lumière bleue et des rayons UV. Il fait partie de la gamme des apports nutritionnels liposomés. Il fournit les trois principaux caroténoïdes dont la lutéine, la zéaxanthine et la méso-zéaxanthine nécessaires pour prévenir la DMLA. Il est nécessaire de noter que ce produit est aussi étudié pour assurer la prévention d’autres maladies des yeux dont notamment la cataracte. Présenté sous une forme liquide, il parvient à pénétrer dans le cœur des cellules et atteint donc sa cible efficacement. L’assimilation par l’organisme est facilitée par le fait que les composants soient encapsulés dans des nutriments assez proches du naturel. 

Ophtaplex

Ce complément nutritionnel vitaminique est conseillé pour la prévention et pour le traitement des troubles de la vue ainsi que du vieillissement et de l’usure de l’œil. C’est un cocktail vitaminique pour préserver les yeux contre la DMLA. Il associe des nutriments, des extraits végétaux et des pigments qui contribuent tous au maintien d’une vision normale. Il contient surtout des vitamines dont la vitamine C qui est nécessaire pour un bon entretien des yeux. Une prise de ce produit permet ainsi de prévenir la fatigue et les irritations des yeux. Il est aussi une solution efficace pour prévoir la DMLA. Pour la quantité à prendre, 2 à 3 gélules par jour sont nécessaires en fonction des recommandations des professionnels. 


Clarico-3 Columans Style 1

LipOptique

Lioptique est un complément alimentaire qui aide à protéger nos rétines de la lumière bleue et des rayons UV.

Clarico-3 Columans Style 1

EPX Ophtaplex

Ophtaplex est un complément alimentaire vitaminique pour les yeux. Il est indiqué pour les troubles de la vue et en prévention du vieillissement et de l’usure de l’œil.


Sources : 

https://www.phytonut.com/blog/vitamine-c-liposomale/

https://www.sante-sur-le-net.com/maladies/ophtalmologie/dmla/

https://www.vidal.fr/maladies/yeux/degenerescence-maculaire-dmla/complements-alimentaires.html

https://www.inserm.fr/dossier/degenerescence-maculaire-liee-age-dmla/ 

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

Delaporte Marine 9 novembre, 2021
Partager ce poste
Archiver
Se connecter pour laisser un commentaire.