Comment vivre un post partum des plus sereins ? Voici 5 astuces naturelles
25 août, 2022 par
Alexia Bernard
| aucun commentaire pour l'instant

Le post-partum est la période qui suit l'accouchement jusqu'au retour de couches. Cet entre-deux mérite que l'on s'y attarde car c'est à ce moment que la femme est la plus fragile psychologiquement. La fatigue de la grossesse, l'épreuve de l'accouchement, les premières tétées, les nuits incomplètes, le stress d'un équilibre familial à trouver, le chamboulement hormonal sont autant de facteurs anxiogènes pouvant perturber la jeune mère. Découvrez 5 astuces naturelles pour un post-partum des plus sereins.

Conseil n°1 pour gérer le post-partum : Un soutien de la part des proches

Dans les sociétés traditionnelles, les femmes retournent dans leur famille pendant au moins 40 jours pour se remettre de l'accouchement. Les sœurs, les tantes, les cousines, les amies aident la jeune mère pour les tâches du quotidien comme la toilette, le ménage, la cuisine et les soins du nouveau-né. La mère a ainsi le temps de se reposer et de retrouver des forces.

Dans nos sociétés modernes, la situation est bien différente. Les jeunes mères se retrouvent rapidement seules, le père n'ayant qu'un congé de 15 jours. A peine le temps de revenir de la maternité, qu'il faut déjà assurer les courses, le ménage, les autres enfants, les repas...

D'un couple conjugal, on passe au couple parental avec des attentes et des projections différentes. La question de la place de chacun des parents se pose au sein du couple ce qui peut créer des tensions ou du moins, des malentendus...

Une femme qui vient d'accoucher a besoin de soutien. Beaucoup n'ose pas demander de peur de déranger. Or, il n'y a rien de plus normal que d'être entourée durant les premières semaines pour passer cette transition en douceur. 

Si vous avez une fille, une amie, une sœur qui vient d'accoucher, n'hésitez pas à lui apporter des petits plats faits-maison, de lui plier le linge, de lui proposer de faire une machine, le ménage ou quelques courses !

Conseil n°2 pour gérer le post-partum : Une assiette vivante

Manger est ce qui donne le carburant à votre corps. La fatigue peut couper l'appétit et ce d'autant plus quand on est seule à s'occuper du bébé et de la maison. Souvent, se faire à manger est la dernière des priorités. Or, la jeune mère a besoin de fruits et de légumes frais et de saison, de viande, de poisson, d'œuf, de légumineuses...

Préparez-vous des soupes à l'avance ou des salades de fruits. Les dattes sont d'excellents boosters énergétiques. 

Si vous ne savez pas quoi répondre aux proches qui souhaitent vous offrir un cadeau de naissance, demandez des plats-maisons à congeler ou en conserve ! Vous aurez ainsi de bons plats à disposition juste prêts à être réchauffés. Vous pouvez également combler certaines carences avec des compléments alimentaires naturels.

Conseil n°3 pour gérer le post-partum : Les fleurs de Bach pour accompagner les émotions du post-partum

Les thérapies florales avec les fleurs de Bach et autres élixirs (Fleurs du Bush Australien, Deva...) sont des alliées de choix pour accompagner les mamans éprouvées. Les élixirs floraux agissent par résonance grâce à la mémoire de l'eau.

Chaque émotion correspond à une fréquence vibratoire qui donne un aspect unique et particulier aux molécules d'eau contenues dans le corps. Il en est de même pour les plantes qui ont une empreinte vibratoire unique. C'est ainsi que chaque élixir correspond à une émotion. 

La jeune mère pourra choisir son élixir en fonction de ce qu'elle ressent précisément. De plus, en reconnaissant l'émotion qui la traverse, elle se donne l'opportunité de développer son écoute intérieure et donc de prendre de la distance avec ce qui se passe.


À base de 5 essences de Fleurs de Bach.

Conseil n°4 pour gérer le post-partum : S'assurer de dormir suffisamment

Il est vrai que pour beaucoup de jeunes parents, le sommeil est un luxe. Cependant, le sommeil est un des piliers fondamentaux de la naturopathie. En effet, c'est pendant la nuit que le corps se régénère, qu'il draine les toxines et que certaines hormones (dont celle de croissance chez les enfants) sont sécrétées. Pour une bonne santé mentale et physique, avoir un sommeil de qualité et en quantité suffisante est primordial. 

N'hésitez pas à instaurer des rituels du coucher : inhaler quelques secondes de l'huile essentielle de lavande vraie quelques minutes avant le coucher, pratiquer la cohérence cardiaque allongé dans le lit.

Ecoutez votre corps et ses besoins : ne pas regarder l'heure et se coucher quand on a sommeil, faire des siestes, faire garder les aînés les week-ends et/ou le bébé 1 ou 2 heures le temps de vous reposer. Pratiquer le cododo qui est bien pratique quand on allaite à la demande. 

Conseil n°5 pour gérer le post-partum : Combler les carences

Les carences épuisent l'organisme et un organisme épuisé conduit à la fatigue et à l'irritabilité. Pour se prémunir d'un baby-blues ou pour raccourcir le temps de vulnérabilité, combler vos carences en fonction de vos besoins :

  • Les probiotiques : pour un microbiote intestinal en bonne santé et donc un système immunitaire réactif
  • Les produits de la ruche : miel, propolis, gelée royale, pollen
  • Le magnésium associée à la vitamine B6 pour une assimilation optimale.
  • La vitamine D : de novembre à mars, la quasi totalité de la population sous nos latitude est carencée en vit D qui joue un rôle fondamentale dans la santé osseuse, immunitaire et mentale. 
  • Spiruline : algue spiralée considérée comme un super aliment complet riche en protéines, en vitamines, en minéraux et en oligo-élements. 
  • Vitamine C liposomale. La forme liposomale permet de rendre la vitamine C à la base hydrosoluble en vitamine liposoluble et donc mieux assimilée par les cellules dont la membrane est constituée de lipides.
  • Plasma de Quinton : eau de mer filtrée et dynamisée extrêmement riche en minéraux et oligo-élements essentiels.

Alexia Bernard 25 août, 2022
Partager ce poste
Archiver
Se connecter pour laisser un commentaire.