Le rôle de la dopamine dans la maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson est une maladie neurologique chronique et progressive qui affecte le mouvement. Elle doit son nom à James Parkinson, le médecin qui a décrit pour la première fois la maladie en 1817. 

La maladie de Parkinson est caractérisée par la dégénérescence des neurones produisant de la dopamine dans une région du cerveau appelée la substantia nigra. 

La dopamine est un neurotransmetteur qui joue un rôle prépondérant dans la régulation du mouvement. 

Découvrez comment accompagner la maladie de Parkinson avec Perfect Health Solutions.

Quels sont les symptômes de la maladie de Parkinson ?

  • Des difficultés d'équilibre et de coordination
  • Une instabilité posturale
  • Une bradykinésie (ralentissement des mouvements)
  • Une rigidité (raideur)
  • Des tremblements (tremblements)
  • Des difficultés avec les mouvements fins (par exemple, l'écriture)
  • Une perte d'expression faciale (appelée "faciès masqué")
  • Une diminution du volume de la voix
  • Une altération des fonctions cognitives (aux stades avancés)

Il n'existe pas de remède pour la maladie de Parkinson. Néanmoins, il est proposé aux patients des traitements qui aident à gérer et à soulager les symptômes. 

Actuellement, des recherches sont en cours pour mieux comprendre les causes sous-jacentes de la maladie et ainsi, pour développer de nouveaux traitements.

Quel est le rôle de la dopamine dans la maladie de Parkinson ?

Dans la maladie de Parkinson, la dégénérescence des neurones produisant de la dopamine dans la substantia nigra entraîne une diminution des niveaux de dopamine dans le cerveau. 

La dopamine est un neurotransmetteur qui joue un rôle important dans la régulation du mouvement. 

Par conséquent,dès lors que les niveaux de dopamine diminuent, cela peut causer des symptômes tels que la rigidité, la lenteur des mouvements, les tremblements et les difficultés d'équilibre et de coordination.

action de la dopamine chez les parkinson

Le traitement médicamenteux de la maladie de Parkinson vise principalement à augmenter les niveaux de dopamine dans le cerveau, généralement en utilisant des médicaments qui augmentent la synthèse de dopamine ou qui imitent les effets de la dopamine. 

Ces médicaments peuvent aider à améliorer les symptômes moteurs de la maladie de Parkinson, bien qu'ils ne puissent pas arrêter la progression de la maladie elle-même.

Toutefois, les médicaments utilisés pour traiter la maladie de Parkinson peuvent provoquer des effets secondaires indésirables, notamment des mouvements involontaires, des nausées et des hallucinations. 

Par conséquent, le traitement médicamenteux doit être surveillé attentivement par un professionnel de la santé qualifié.

En résumé, la dopamine joue un rôle crucial dans la maladie de Parkinson en raison de la
diminution des niveaux de dopamine dans le cerveau. 

Les traitements médicamenteux visent à augmenter les niveaux de dopamine pour améliorer les symptômes moteurs, mais ils peuvent avoir des effets secondaires indésirables et doivent être surveillés attentivement par un professionnel de la santé. 

A-Tremorine, le complément alimentaire naturel qui remonte les taux de dopamine

A-tremorine est un complément alimentaire innovant riche en L-Dopa d’origine 100% naturelle. Il favorise la fluidité dans les mouvements et aide à protéger les cellules contre le stress oxydatif et des radicaux libres. 

Une dose unique variant de 5 à 10 grammes d’Atremorine augmente le taux de dopamine de manière significative. 

A-trémorine

A-Tremorine est un complément nutritionnel composé à 100 % d’extraits naturels de fève des marais (Vicia faba). 

La méthode d’extraction permet une conservation optimale des principes actifs, avec ajout de vitamine E. 

Ce produit, sous forme de poudre, est totalement adapté à un régime alimentaire végétarien ou végane.

Découvrir  

Comment accompagner la maladie de Parkinson naturellement ?

Des compléments alimentaires spécifiques peuvent être proposés pour aider à gérer les symptômes de la maladie de Parkinson, mais leur efficacité n'a pas été largement étudiée ou prouvée scientifiquement.

Cependant, il semblerait que la prise de suppléments en vitamine D pourrait aider à améliorer la fonction motrice et la qualité de vie chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

D'autres études ont examiné les effets de la prise de suppléments de coenzyme Q10, d'acides gras oméga-3 et de vitamine E, mais les résultats ont été mitigés et ne sont pas concluants.

Il est important de rappeler que la prise de compléments alimentaires, aussi naturels soient-ils, doit être effectuée sous la supervision d'un professionnel de la santé, car certains compléments peuvent interagir avec les médicaments prescrits pour la maladie de Parkinson.

Il est également important de souligner que la prise de compléments alimentaires ne doit pas remplacer les traitements médicaux prescrits pour la maladie de Parkinson. 

Si vous êtes atteint de la maladie de Parkinson et que vous envisagez de prendre des compléments alimentaires, il est important de discuter de ces options avec votre médecin ou un professionnel de la santé qualifié.

Brasil Maria 19 avril, 2023
Partager ce poste
Archiver
Se connecter pour laisser un commentaire.
Zoom sur les différents types de personnalités pathologiques