Les perturbateurs endocriniens et leurs effets sur la santé
20 janvier, 2023 par
Brasil Maria
| aucun commentaire pour l'instant

Le fléau de notre société de consommation actuelle est simple : les perturbateurs endocriniens sont omniprésents. En effet, ces substances chimiques sont présentes partout dans notre environnement, y compris dans l'alimentation. 

Selon une étude publiée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), plus de 1000 produits chimiques ont un effet probablement ou certainement de perturbateur endocrinien. 

Ces derniers sont donc absorbés par notre organisme et peuvent modifier les équilibres hormonaux. Zoom sur les perturbateurs endocriniens et leurs effets sur la santé.

pertubateurs endocriniens

Les perturbateurs endocriniens, qu'est-ce que c'est ?

Les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques qui ont une action négative sur les hormones féminines et masculines. Ils inhibent le système hormonal et peuvent causer des effets néfastes sur la santé. 

On les retrouve notamment dans les cosmétiques, le plastique, les pesticides, les médicaments, les produits d’entretien, les appareils ménagers et plus encore. 

Les xénoestrogènes, des hormones femelles de synthèse

Les xénoestrogènes viennent de xéno : étranger et œstrogènes : hormones sexuelles femelles. Les xénoestrogènes sont donc des hormones femelles provenant de l'extérieur à l'organisme. Elles peuvent provenir des plantes qualifiées de phytoestrogènes ou bien d'origine synthétique.

Tout le monde est concerné par les effets des xénoestrogènes sur la santé. Absolument tout le monde : homme, femme et enfant dès lors que l'on consomme « conventionnel », utilise des cosmétiques non labellisés bio, des récipients en plastiques pour conserver la nourriture et/ou des produits ménagers et parfums d'intérieurs non naturels.

cosmétiques

D'où proviennent les xénoestrogènes ?

  • L'alimentation issue de l'agriculture et de l'élevage conventionnel

Les cultures sont pulvérisées d'engrais chimiques, de pesticides et autres produits phytosanitaires. De plus, les produits et sous-produits d'origine animale provenant d’élevages traités systématiquement aux antibiotiques et nourris aux céréales OGM, elles-mêmes contaminés par ces mêmes substances pré-citées, vous exposent au risque d'ingérer cette xéno-hormone. 

  • Cosmétiques

Il en est de même lorsque l'on s' applique des crèmes ou du déodorant non labellisés écocert ou de qualité biologique : les molécules issues de la pétrochimie (les parabens pour les plus connus) traversent la barrière cutanée pour se répandre dans tout l'organisme et provoquer les effets que nous allons vous exposez plus loin. 

  • Contenants alimentaires en plastique ( biberons, boîtes à repas, bouteille d'eau ou de jus)

Les molécules présentes sur les parois migrent dans les aliments d'autant plus au contact de la chaleur. Vous les ingérez ainsi, sans même vous en rendre compte... 

  • Les produits ménagers

Non seulement les composés chimiques des produits ménagers peuvent passer la barrière cutanée mais les vapeurs sont aussi inhalées. « Ça sent bon le propre »certes, mais à quel prix pour votre santé et celle de votre famille ?

Les perturbateurs endocriniens et fonctionnement du système reproducteur

Les perturbateurs endocriniens sont des molécules qui, comme leur nom l'indique, perturbent le fonctionnement hormonal. 

L'apport d’œstrogènes via les xénoestrogènes amplifie les effets de ceux déjà présents naturellement dans l'organisme. Cela peut provoquer une malformation du système reproducteur in utero, une puberté précoce chez les jeunes filles, des risques de déclarer un cancer hormonodépendant et chez les hommes, cela peut se traduire par une baisse de la fertilité avec une altération de la spermatogenèse. 

Comment les éviter?

Pour limiter les risques de développer des problèmes liés aux perturbateurs endocriniens, il est possible d’utiliser des produits naturels. Cela permet de se soigner et de prendre soin de son corps sans utiliser de produits chimiques.
Voici quelques conseils pour limiter l’utilisation de produits chimiques dans votre quotidien :

  • Les produits alimentaires : privilégier les aliments biologiques et éviter l’usage des pesticides ;
  • Les produits cosmétiques : privilégier les produits naturels et bio ;
  • Les produits d’hygiène : privilégier les produits naturels comme l’huile d’olive, la vitamine E, l’huile essentielle de Tea Tree ou encore le bicarbonate de soude.

Pour conclure avec les perturbateurs endocriniens

En choisissant de consommer « bio » et local, d'utiliser des produits cosmétiques ou ménagers « faits-maison » etc... non seulement vous limitez votre exposition aux xénoestrogènes mais vous envoyez également le message que vous refusez les molécules de synthèse dans votre environnement. Au-delà de l'acte de individualiste, c'est un acte écocitoyen. 

L’État Français a pris la disposition d'interdire le bisphénol A pour tous les contenants alimentaires. Cependant, à l'heure où nous publions cet article, il semblerait que son remplaçant ne soit pas meilleur... Affaire à suivre...

Brasil Maria 20 janvier, 2023
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver
Se connecter pour laisser un commentaire.