La phycocyanine contre le coronavirus, une réalité ?

En septembre dernier, une étude parue dans le « International Journal of Pharmaceutical Sciences and Research » (1) met en évidence la capacité de la phycocyanine, l’actif principal de la spiruline, à agir sur le mécanisme de réplication de la Covid-19. Cette publication nous explique que la phycocyanine serait capable d’inhiber la protéine nsp12 et donc à empêcher la réplication du virus.


Le mécanisme de réplication de la COVID-19

Afin de comprendre dans quelle mesure un traitement contre virus serait fonctionnel, il est important de d’abord connaitre et comprendre le mécanisme d’action de celui-ci.

Le virus SARS-CoV-2 a la capacité de se répliquer dans les cellules hôtes d’un organisme grâce à l’utilisation d’ARN spécifiques : des RdRp

De plus, la réplication du virus passe par l’intermédiaire un complexe moléculaire formé de trois protéines : nsp7, nsp8 et nsp12, cette dernière étant un RdRp.

Selon plusieurs études récentes, la protéine nsp12 a donc un rôle majeur dans la réplication du coronavirus mais, pour s’activer, elle a besoin qu’une molécule d’ATP se fixe sur son site actif (ATP dépendance).


La phycocyanine, un inhibiteur spontané

C’est là que le rôle de la phycocyanine commence. Il semblerait que celle-ci viendrait se fixer, spontanément et sans consommer d’énergie, sur le site actif à la place de la molécule d’ATP. Sans cette molécule d’énergie, le système de réplication du coronavirus serait donc inhibé et sa propagation dans les autres cellules hôtes serait altérée.


Zoom sur l’extrait de spiruline, la phycocyanine

Les vaccins n’étant pas encore disponibles pour toute la population, d’autres alternatives de renforcement immunitaire peuvent être mises en place pour éviter une infection virale des personnes saines non vaccinées.

D’ailleurs, une stratégie de renforcement du système immunitaire a été initiée par le "Central Food Technological Research Institute" avec le soutien du gouvernement Indien, en distribuant des compléments alimentaires à base de spiruline aux citoyens infectés par la COVID-19.


Les bienfaits de la phycocyanine sur les virus

La spiruline, de son nom latin spirulina plantenis, est une algue de couleur bleue-verte très appréciée pour sa valeur nutritionnelle très élevée. En effet, elle est composée d’acides aminés, de vitamines, de protéines, de polysaccharides et de phycocyanine.

Plusieurs essais réalisés in vitro et des études sur des animaux ont démontré que les extraits de spiruline –la phycocyanine- agissaient sur la viabilité de certaines souches du virus de la grippe A (influenza A) et réduisait la réplication virale de celui-ci.(2) Les souris infectées auxquelles ont été donnée de la phycocyanine ont eu un meilleur taux de survie que le reste.

Mais ces études ont également démontré un autre point important : La phycocyanine est sans danger et bien tolérée par le corps humain.

De plus, certains composants de la spiruline possèdent des propriétés antivirales et seraient en mesure de traiter des pathologies telles que l’herpès et le sida.(3) La phycocyanine agirait également sur certaines tumeurs humaines en inhibant la prolifération des cellules tumorales. (4)


La phycocyanine contre le SARS-CoV-19

Comme la phycocyanine a déjà prouvé ses bénéfices sur la santé, l’étude la plus récente parue en septembre 2020 cherche à savoir si les propriétés antivirales de la phycocyanine seraient également fonctionnelles sur le virus de la COVID-19 par le biais d’une approche « in silico ».

Différentes analyses de l’étude montrent comment la duplication du SARS-CoV-2 est inter-dépendante de la protéine nsp12 que la phycocyanine inhibe rapidement en automodulant le processus viral ciblant le système immunitaire.

Le bilan de l’étude suggérant l’efficacité de la phycocyanine contre la Covid-19 dit ceci : (1)

«  Étant donné que le monde cherche des solutions immédiates, que ce soit avec les médicaments ou des vaccins, nous avons pris en compte l’algue bleue-verte Spirulina plantesis…

Plus précisément, nous avons ciblé un de ses ingrédients les plus importants, la Phycocyanine, pour ses propriétés anti-virales contre le SARS-CoV-2…

Les premiers résultats ont clairement montré que la Phycocyanine interagit avec le RdRp nsp12 – ou système protéique nsp12 – du SARS-CoV-2, qui est également la cible des recherches de plusieurs médicaments.

Au meilleur de nos connaissances, c’est le tout premier rapport montrant que la Phycocyanine cible particulièrement le site actif de la protéine principalement responsable de la duplication du virus. »

Même en l’absence d’études en double aveugle comme pour la grippe A, les chercheurs pensent que les résultats de ces analyse sont largement assez solide pour réclamer une comparaison dynamique immédiate et une approche quantique de la phase in vitro des expériences.

En conclusion de cette analyse, l’équipe de chercheurs déclare :

« Consommer des compléments alimentaires concentrés en spiruline peut être une des stratégies pour combattre cette pandémie mortelle. »

PhycoSens


Phycosens est un puissant antioxydant à base de phycocyanine, extraite de la spiruline. Elle est également modulatrice d'immunité et un puissant antiviral. Elle aide le corps a activer ses défenses immunitaires.

Clarico-Text-Image

Sources et références : 

1. La C-Phycocyanine de la spiruline inhibe la nsp12 requise pour la réplication du SARS-CoV-2 : une nouvelle constatation in silico : Raj TK, Ranjithkumar R, Kanthesh BM and Gopenath TS: C-phycocyanin of Spirulina plantesis inhibits NSP12 required for replication of SARS-COV-2: a novel finding in-silico. Int J Pharm Sci & Res 2020; 11(9): 4271-78. doi: 10.13040/IJPSR.0975-8232.11(9).4271-78

2. L’extrait de spiruline bien toléré inhibe la réplication du virus de la grippe et réduit la mortalité induite par le virus : Yi-Hsiang C, Gi-Kung C, Shu-Ming K, Sheng-Yu H, I-Chen H, Yu-Lun L and Shin-Ru S: Well-tolerated Spirulina extract inhibits influenza virus replication and reduces virus-induced mortality. Scientific Reports 2016; 6: 24253

3. Un polysaccharide sulfaté naturel, le spirulane de calcium, isolé de Spirulina platensis: évaluation in vitro et ex vivo des activités du virus anti-herpès simplex et du virus de l’immunodéficience humaine : Kyoko H, Hayashi T and Kojima I: A Natural Sulfated Polysaccharide, Calcium Spirulan, isolated from Spirulina platensis: In-vitro and ex-vivo evaluation of anti-herpes simplex virus and anti-human immunodeficiency virus activities. Aids Research and Human Retroviruses 1996; 12 (15): 1463-71

4. La C-Phycocyanine d’Oscillatoria tenuis a présenté une activité antioxydante et antiproliférative in vitro par induction de l’apoptose et arrêt du cycle cellulaire G0 / G1 : Thangam R, Suresh V and Princy WA: C-Phycocyanin from Oscillatoria tenuis exhibited an antioxidant and in-vitro antiproliferative activity through induction of apoptosis and G0/G1 cell cycle arrest, Food Chemistry 2013; 140(2): 262-72

Alexia Vinel
26 janvier, 2021
Share this post
Archiver
Se connecter to leave a comment