Préparez vos mouchoirs !

Le printemps est arrivé de façon précoce cette année. A peine en février qu’on sortait les barbecues. Les arbres sont déjà en fleurs, les oiseaux chantent à tue-tête, c’est à peine si on ne s’enduirait pas de crème solaire. Si certains s’en réjouissent, d’autres voient cette charmante saison de renouveau comme un véritable cauchemar. Les yeux picotent, pleurent, rougissent. Vous êtes pris d’éternuement, vous avez des sinus encombrés, vous reniflez et à force de vous moucher, votre nez vire au rouge, pelé par le frottement répétitif avec des dizaines, voire des centaines de mouchoirs. Le réchauffement climatique se fait bien sentir. Jamais de telles températures n’avaient été enregistrées, ainsi qu’une telle quantité de pollen.

La rhinite allergique, un ennui de taille au printemps

La rhinite allergique est un véritable fléau qui se manifeste en présence d’allergènes comme les graminées, des moisissures, les pollens des arbres et des fleurs mais aussi à cause de substances à l’intérieur de votre maison comme des squames d’animaux ou encore des acariens.

Les allergies alimentaires sont en nette croissance et on notera principalement celle au lait de vache, aux œufs, à l’arachide, aux fruits à coque, au céleri,..

Elles ont fortement augmenté ces dernières années, suite à de nombreux facteurs comme l’excès de propreté, la surutilisation d’antibiotiques, une alimentation pauvre et dénaturée, l’utilisation régulière de désinfectants inutiles, qui nuisent à votre immunité, un microbiote pauvre et déséquilibré,…

La rhinite n’est pas la seule manifestation de l’allergie, elle peut revêtir d’autres formes comme des manifestations cutanées (urticaires, dermatite),  de la conjonctivite, de l’asthme,…

25 à 30% de la population est allergique à quelque chose et sont provoqués, dans la grande majorité des cas par des anticorps IgE. Votre corps réagit de façon excessive vis-à-vis d’une substance totalement inoffensive pour le commun des mortels. En contact avec l’allergène incriminé, votre système immunitaire devient fou et déploie une armada de mécanismes de défense et qui rend votre vie très inconfortable.

Quelques aliments viennent mettre le feu aux poudres comme l’alcool et la bière plus particulièrement, la caféine qui excite les surrénales, les produits laitiers et le chocolat, hélas pour les amateurs, mais aussi le sucre et les édulcorants.

3 étapes pour calmer les allergies et retrouver enfin une vie !


Marre de vous sentir affaibli et misérable ? Marre de vous moucher jusqu’à l’épuisement ? Voici 3 composants magiques qui vont fabuleusement vous soulager et vous permettre de profiter la belle saison sans renifler.

1.      Pensez magnésium !

Des tests cutanés et une prise de sang peuvent être réalisés par un médecin pour déterminer ce qui vous fait réagir. Les traitements habituellement donnés par le corps médical ou autoprescrits sont des antihistaminiques, des décongestionnants, des puffs pour les asthmatiques, des sprays nasaux à la cortisone, voire parfois, des antibiotiques. 

Soigner l’urgence est une chose, prévoir l’émergence de nouvelles crises en est une autre.

Il existe pourtant 3 molécules incroyables pour réduire drastiquement les allergies.

Saviez-vous que le magnésium, l’un des minéraux les plus abondants dans notre corps, co-facteur de plus de 300 réactions enzymatiques, joue un rôle essentiel dans la prévention de nombreuses maladies, comme l’hypertension, le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires mais aussi l’asthme et les allergies ?

Les carences en ce précieux minéral font légion dans nos populations super stressées, déminéralisées par une alimentation appauvrie en substances vitales. Quelques signes doivent vous alerter : anxiété, faiblesse, agitation, crampes musculaires, maux de tête, troubles du sommeil, …

Les patients souffrant d’asthme ont vu une nette amélioration de la fonction pulmonaire grâce à une supplémentation en magnésium.

On sait qu’une carence en ce minéral provoque une altération de l’immunité. Il se trouve dans de nombreux aliments comme les noix, les amandes, les légumes verts, les céréales, les bananes,... Mais l’alimentation n’arrive bien souvent pas à répondre à toutes les demandes de notre corps. Encore faut-il bien s’alimenter, rester zennnnn et pratiquer une activité sportive régulière mais pas trop intensive. Cela fait beaucoup de conditions pour garder un seuil suffisamment élevé.

On sait que le manque de magnésium est associé à une augmentation de l’inflammation systémique car le corps ressent cette carence comme un stress. Il y a une corrélation entre carence en magnésium et augmentation de l’histamine.

Vous souffrez d’asthme et d’allergies, la première étape est de vous complémenter en ce précieux minéral qui vous rendra de nombreux services, autres que le soulagement des symptômes allergiques. Vous seriez surpris par l’énergie que vous allez retrouver.

2.      L’incontournable quercétine

Ce roi des polyphénols est mondialement connu pour son activité antioxydante, pour ses propriétés anti-radicalaires et anti-allergiques. On trouve cette pépite dans les oignons rouges, le brocoli, les pommes, les baies rouges, le raisin rouge,..

La quercétine :

-          Stimule le système immunitaire

-          Inhibe la production d’histamine

-          Diminue les cytokines pro-inflammatoires

-          Réduit les réactions allergiques et les rhinites allergiques

Enfin une libération des symptômes, un soulagement tant attendu.  Elle n’agit pas comme un antihistaminique, elle règle le problème à la source sans masquer les symptômes et ne vous transforme pas en zombie. Pour les addicts aux médicaments type antihistaminique, vous êtes  victime de leurs effets secondaires comme la somnolence et la fatigue extrême qu’ils provoquent. Ici, rien de tout cela, la quercétine est incontournable quand on souffre d’allergies saisonnières. C’est votre alliée pour traverser la belle saison sans ressembler à une épave.
La quercétine diminue l’inflammation chronique des voies respiratoires, diminue la gravité des crises d’asthme et apaise un système immunitaire trop réactif.

3.      La détonante combinaison de pin maritime et de vitamine C

On dirait une formule magique mais nous n’en sommes pas loin. Pour éviter que le système immunitaire n’en fasse qu’à sa tête, il est essentiel de le mettre en confiance pour éviter qu’il se sente agressé à chaque inspiration.

La vitamine C est bien la star des vitamines qui intervient à de nombreux niveaux. Ce puissant antioxydant soutient diverses fonctions cellulaires du système immunitaire inné et adaptatif. Elle protège de façon exceptionnelle conte l’agressivité des radicaux libres et intervient dans la synthèse de certaines hormones et neurotransmetteurs. Elle apaise l’inflammation et calme le système immunitaire.

L’acide ascorbique, pour son petit nom chimique, semble prévenir les infections respiratoires et réduit les symptômes allergiques.

Quant au pin maritime, il est connu pour ses effets anti-inflammatoires et modulateur du système immunitaire. Il piège radialement les radicaux libres et prévient donc les dommages oxydatifs créés par ces derniers. Le Pinus pinaster empêche la libération de médiateurs pro-inflammatoires et permet ainsi de soulager le patient.

Le Moducare C est le seul produit contenant ces composants savamment dosés pour équilibrer un système immunitaire soit trop actif, soit pas assez. Il permet de soutenir les défenses de l’organisme dans une juste mesure. Contre indiqué pour les patients ayant subi une greffe, il ne présente par contre aucun effet secondaire pour les autres personnes. Il est tout à fait indiqué pour les personnes souffrant d’allergies saisonnières, mais aussi pour celles et ceux qui ont un état inflammatoire chronique, qui sont sujets à des refroidissements fréquents.  

Vous vous pensiez désarmé face aux allergies, face à un système immunitaire inadapté, à la récurrence des affections qui vous pourrissent la vie. Vous n’êtes pas seul dans le cas puisque les phénomènes allergiques sont en explosion mais vous savez maintenant exactement vers quels composants vous tourner. Si vous aviez toujours rêvé de vous rouler dans l’herbe fraichement tondue ou dans le foin, vous savez comment procéder pour éviter la surenchère immunitaire.

Références :

https://www.who.int/respiratory/other/Rhinitis_sinusitis/fr/

https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/allergies

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4586582/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1844555

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17928798

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4379450/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27187333

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6273625/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29099763

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6136002/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3203267/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28917972

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

Notre recommandation : 

Odoo CMS - une grande photo

Laisser un commentaire

Vous devez être Connecté en tant que pour poster un commentaire.