Comment perdre du ventre naturellement ?
22 novembre, 2022 par
M.B
| aucun commentaire pour l'instant

Perdre du ventre naturellement est le souhait de nombreuses personnes. Cependant, lorsque l'on s'engage à suivre un régime amincissant, il est délicat de cibler les zones que l'on veut voir fondre comme neige au soleil. Découvrez des conseils pratiques et naturels pour vous aider à perdre du ventre et affiner votre silhouette.

Etape 1 : refaire la flore intestinale 

Les personnes en surpoids et/ou celles qui n'arrivent pas à perdre du poids notamment au niveau abdominal ont un microbiote bien trop pauvre. La malbouffe dont l'abus de sucre, de céréales raffinées et de produits azotés (viande rouge, charcuterie...) et les carences en fruits et en légumes de qualité fragilisent le microbiote intestinal en créant une flore de putréfaction. 

Ainsi, une mauvaise digestion, une mauvaise assimilation des nutriments et une mauvaise élimination des déchets (endogènes et exogènes) provoquent intoxication, ballonnements et lourdeur digestive.

Une cure de probiotiques et l'intégration de prébiotiques (fibres, produits lacto-fermentés, kombucha, kéfir de fruit, choucroute, etc...) dans votre alimentation vous aidera à retrouver un confort au niveau digestif.

Attention ! Si votre hygiène alimentaire habituelle est riche en sucre, il se peut qu'une candidose loge dans votre tube digestif. Dans ce cas, il est important de faire un bilan auprès de votre médecin ou de votre naturopathe pour adapter votre cure.

Etape 2 : revoir son assiette pour éviter les ballonnements

Afin de profiter pleinement des nutriments de fruits et de vos légumes crus du jardin ou bio, ils doivent être consommés en début de repas ou entre les repas. En effet, étant biodisponibles, ils se digèrent très vite, les fruits crus ont tendance à faire monter la glycémie en flèche à la fin du repas et à fermenter... C'est l'inconfort assuré !

En revanche, les fruits cuits (en compote, en tarte, au four) en fin de repas ne posent pas de problème. 

Etape 3 : s'hydrater suffisamment pour activer l'élimination (mais pas seulement)

  • Profitez des fruits et des légumes de saison pour vous préparer des délicieux jus à l'extracteur et/ou des smoothies au lait végétal. 

  • Préparez-vous des infusions diurétiques (queue de cerise, pissenlit, aubier de tilleul).

  • En cas de pulsions sucrées, vous pouvez mettre de l'extrait de pépin de pamplemousse dans une grande bouteille d'eau. Cette boisson vous coupera des envies sucrées et vous aidera à vous libérer de cette addiction tout en assainissant votre système digestif, stimulant l'activité hépatique et l'élimination des toxines. 

Etape 4 : contrôler les grignotages 

  • Manger entre les repas est la pire des choses à faire, d'autant que ce n'est que rarement pour manger sainement. Alors au début, le temps de vous déconditionner de cette habitude, prévoyez des fruits frais à volonté, des mélanges d'oléagineux (noix, noisettes, amandes, noix de cajou, noix du Brésil...).

  • Les fringales sont aussi le signe d'une déshydratation et d'un ennui. Buvez un grand verre d'eau nature ou citronnée et vaquez à vos occupations. 

  • Si les rations de vos repas ne vous suffisent pas, ajoutez des graines de chia ou du psyllium. Ils ont l'avantage de gonfler au contact d'un liquide pour former un gel. Ainsi, non seulement ils améliorent le transit mais ils apportent aussi la sensation de satiété plus rapidement.

  • Une carence en chrome se manifeste par des troubles du métabolisme des glucides (sucres) et des lipides (graisses). Les principales conséquences d’un manque de chrome sont une hyperglycémie (trop de sucre dans le sang ), une trop forte production d'insuline et une hyperlipidémie (trop de graisses dans le sang). Le manque de sucre se révèle également par des fringales fréquentes de sucres et sucreries

Etape 5 : muscler la sangle abdominale correctement

Les exercices d’abdos qui vous font pousser vers le bas sans tenir le périnée sont dangereux. Ils ne musclent pas en profondeur et peuvent provoquer des descentes d'organes (notamment chez les femmes ayant déjà eu des enfants et chez les plus âgées) ou des fuites urinaires. De plus, ils n'aident pas à rectifier votre posture (lordose, cyphose, affaissement des épaules vers l'avant, estomac qui ressort, ventre relâché etc...).

Afin de bénéficier de tous les avantages de la musculation, il faut que celle-ci soit complète et bien pensée. Quand on muscle la sangle abdominale, il faut également penser au dos, à l'ouverture du bassin, au placement de la colonne vertébrale, à ouvrir la ceinture scapulaire, à dégager la nuque etc... Le pilate et le yoga proposent des enchaînements puissants pour sculpter harmonieusement votre silhouette tout en respectant votre anatomie interne

Etape 6 :  réguler le système nerveux et hormonal

Le stress chronique entraîne une augmentation du taux de cortisol. Celui-ci a pour effet d'augmenter le stockage des graisses au niveau abdominal. La cohérence cardiaque ou tout autre exercice de respiration (pranayama, respiration carrée...) permet de faire baisser la pression artérielle, de ralentir le rythme cardiaque et de réguler le système nerveux autonome et donc de réguler aussi le système hormonal. 

Pour gérer le stress, vous pouvez aussi pratiquer une activité sportive, renouer avec une passion, passer du temps avec les personnes que vous aimez, rire, vous amuser, dormir, prendre des plantes relaxantes et/ou suivre une psychothérapie pour comprendre l'origine de votre état anxieux.

Pour conclure, hommes vs femmes : pas le même combat

Les hommes et les femmes n'ont pas le même métabolisme et ne stockent pas les graisses de la même manière. 

  • Les femmes ont des réserves principalement au niveau des seins, du ventre, des hanches et des cuisses afin de répondre à une éventuelle crise de famine. La femme porte la vie et devient nourricière pendant plus d'1 an en tout. Il est donc important pour sa survie et celle de ses enfants d'avoir des réserves en cas de disette. 
  • Sauf qu'aujourd'hui, il est bien rare sous nos latitudes de souffrir de famine. Bien au contraire, il est plutôt courant de souffrir de malnutrition et d'ingérer plus de calories que l'on en dépense. A cela s'ajoutent des principes alimentaires qui ne respectent absolument pas votre chronobiologie, votre tempérament hippocratique, etc... 
  • Enfin, l'alimentation émotionnelle ou compensatrice est un tout autre sujet qui mérite d'être abordé en psychothérapie afin de comprendre pourquoi vous seriez en surpoids ou que votre apparence ne vous convienne pas.
chrome

Chrome

Le chrome optimise l’entretien des concentrations normales de glucose sanguin. Il contribue au métabolisme normal des macronutriments.

Acheter

M.B 22 novembre, 2022
Partager ce poste
Archiver
Se connecter pour laisser un commentaire.