Découvrez nos produit pour la saison hiver  

En été, faites le plein de vitamine D

Chère lectrice, cher lecteur,

Je n’hésite jamais, quand vient la saison froide, à vous recommander des apports plus qu’importants en vitamine D.

En effet, cette vitamine est absolument indispensable à votre organisme, comme elle l’est à la vie en général, depuis un demi-milliard d’années.

Je vous ai souvent parlé des effets anti-cancer de cette vitamine, qui ne sont plus à prouver.

Mais puisque je vous écris pendant la belle saison, je ne saurais trop vous recommander d’aller cueillir vous-même la précieuse vitamine D en prenant le soleil !

En effet, votre corps fabrique de la vitamine D lorsqu’il reçoit les précieux rayons de l’astre diurne. De quoi faire le plein d’énergie !

Avec quelques recommandations d’usage, comme il se doit…

 

Une vitamine divine

La liste est longue des maladies que vous pouvez éviter avec des apports suffisants en vitamine D.  

Pour cela, je n’ai pas d’autre choix que de vous l’illustrer par un petit schéma, issu d’un article classique écrit sur cette précieuse molécule en 2013[1] 


schéma femme

A gauche du corps humain, vous avez les causes du manque de vitamine D : il y a bien sûr certains médicaments (anti-épileptiques, gluco-corticoïdes)…

Mais il y a aussi tous les problèmes des mauvaise absorption intestinale, telle que la maladie céliaque, la maladie de Crohn, les maladies du foie en général et la fibrose kystique – la maladie de Whipple est assez rare, heureusement.

Et il y a aussi tous les problèmes métaboliques qui vous empêchent de recevoir la vitamine D que vous pouvez retrouver dans les aliments, tels que les problèmes de foie, de reins, et l’obésité en général…

Quant aux maladies que peut causer la vitamine D…

—   Schizophrénie & Dépression

—   Infections urinaires  

—   Asthme

—   Hypertension artérielle

—   Maladies auto-immunes (Crohn, Diabète de type I, sclérose, arthrite rhumatoïde)

—   Ostéoporose, douleurs musculaires et osseuses

—   Cancers du pancréas, de la prostate, du sein, du côlon…

Or vous avez en été une solution toute simple pour éviter tous ces dysfonctionnements, du plus simple au plus grave :

LE SOLEIL !

Ne négligez pas la source même de la vie

Le vrai problème d’absorption de la vitamine D consiste à ne pas s’exposer au soleil, et surtout pendant la saison froide.

Or ce qu’on vous dit rarement, c’est que la vitamine D se conserve assez longtemps dans vos réserves graisseuses – une étude a montré jusqu’à 84 jours de conservation, soit presque 3 mois ![2]

C’est assez normal quand on sait que nos lointains aïeux, sous les latitudes peu ensoleillées de l’Europe en hiver, avaient besoin de faire des réserves pour rester en bonne santé.

D’autant que c’est par sensibilité à la vitamine D que les humains qui sont venus habiter l’Europe se sont peu à peu adaptés à leur environnement avec une peau de plus en plus claire.

C’est pourquoi, quand vient l’été, il est important de profiter de cette source de vie, même quand on vous explique que le bronzage, c’est dangereux.

 

Surtout, prenez votre temps

On néglige souvent l’importance de la lumière orange, qui est très bonne pour le moral et les yeux, au contraire de la lumière bleue qui émane des écrans, qui est fatigante, déprimante et usante.

Aussi, c’est très bon pour vous de sortir dehors à la première heure du jour, sans lunettes de soleil, et de regarder le lever de soleil ; de même au coucher de soleil.

Il ne sert à rien, au contraire, d’aller vous « dorer la pilule » en plein milieu de la journée, en plus de vous recouvrir de crème solaire, un produit cancérigène, qui contient souvent des nano-particules que votre corps ne sait pas comment évacuer.

C’est quand même étonnant d’aller à la plage pour vous protéger du soleil ! Profitez plutôt des heures les moins chaudes pour vous promener et faire le plein de vitamine D.

Vous pouvez faire une bonne sieste à l’ombre quand il fait trop chaud !

Ou alors, si vous êtes motivé, vous pouvez vous hydrater et faire un peu de tourisme pendant que tout le monde est à la plage…

Si vous vivez en ville, dans un environnement bruyant et pollué, c’est quand même un comble de devoir supporter les mêmes nuisances en bord de mer !

Il vaut mieux profiter de la plage tôt et tard un certain temps, avant que le temps ne devienne trop chaud.

Préparez lentement votre bronzage, sur plusieurs jours – il faut un temps d’adaptation à votre peau pour qu’elle se protège d’elle-même.

La santé, ce n’est pas un concours de beauté !

 

Amusez-vous et restez actif

On oublie souvent pourquoi nous aimons prendre les vacances, l’été, pour aller soit à la mer, soit à la montagne.

Je suis toujours étonné qu’on trouve normal de rester à bronzer au soleil toute la sainte journée, écrasé par le soleil, surtout pendant les heures les plus chaudes.

Cela s’explique mieux si vous partez sur la côte nord-ouest – de la Bretagne jusqu’au Pays-Bas, il fait vite frais !

Ce qui est important pour passer des vacances saines, c’est évidemment de dormir – les heures les plus chaudes sont idéales, pourvu que vous restiez à l’ombre.

Mais vous pouvez aussi profiter de votre environnement !

Pourquoi ne pas faire un peu de planche à voile ? Ou si vous préférez des activités plus calmes, de pêche, quitte à ramer un peu ?

Pourquoi pas vous adonner à quelques bonnes balades le long de la plage, ou du vélo par les chemins herbeux ?

L’été n’est pas qu’une saison d’immobilité, c’est aussi une fête du corps, pour qui sait profiter des bonnes heures !

Je vous souhaite de très belles vacances !

Marc Turenne

Sources 

[1] Matthias Wacker, Michael F. Holick, Sunlight and Vitamin D, Dermato-endocrinology, 1er Janvier 2013.

[2]  Oliveri B , Mastaglia SR , Brito GM , Seijo M , Keller GA , Somoza J , Diez RA , Di Girolamo G . Vitamin D3 seems more appropriate than D2 to sustain adequate levels of 25OHD: a pharmacokinetic approach. Eur J Clin Nutr. 2015;69(6):697–702


Marc Turenne 27 juillet, 2023
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver
Se connecter pour laisser un commentaire.

Les secrets de la longévité enfin révélés