Découvrez nos produits pour la saison du Printemps  

Pourquoi a-t-on le nez qui coule ?

Pourquoi a-t-on le nez qui coule dès qu'il fait froid ? Les médecins vous diront que ce n'est pas le froid qui rend malade mais les micro-organismes pathogènes et c'est bien vrai. Afin de comprendre pourquoi votre nez se transforme en fontaine, on commencera par faire un point anatomie-physiologie, puis vous découvrirez comment la naturopathie perçoit cette surproduction de mucus et enfin, nous vous présenterons des solutions naturelles à base de plantes pour fermer le robinet !

Pourquoi a-t-on le nez qui coule ? 

Voici un peu d'anatomie pour comprendre

anatomie nez

Afin de bien comprendre pourquoi on a le nez qui coule, il faut d'abord faire un peu d'anatomie. Dans chaque narine se trouvent des cornets. Ce sont des petites formations qui sont très importantes  car elles permettent de filtrer, de réchauffer et d'humidifier l'air que l'on respire par le nez. 

Cet espace chaud et humide est le terrain favorable pour l'installation et le développement des virus.  

Lorsqu' il y a une infection, il y a inflammation des cornets qui se mettent à gonfler, grossir, boucher le passage de l'air et à également sécréter du mucus. 

A quoi sert le mucus ?

En tant normal, le mucus est produit en petite quantité afin d'éviter l'assèchement des voies nasales puis est évacué par l'arrière. Il tombe alors dans la gorge et on l'avale sans s'en rendre compte...

Dès lors qu'il y a infection, le mucus est donc produit en quantité plus importante afin d'éliminer les micro-organismes pathogènes (virus et bactéries). L'évacuation ne pouvant plus se faire vers l'arrière à cause des cornets enflammés qui bouchent le passage, le mucus s'écoule vers l'avant. On a donc le nez qui coule...

Le nez qui coule vu par la naturopathie

Selon la naturopathie, on dit que le corps est constitué de 5 portes de sorties permettant d'évacuer les toxines et divers déchets. On les appelle les émonctoires. Il s'agit du couple foie-intestins, des reins, des poumons, de la peau et de l'utérus . 

Les émonctoires sont divisés en 2 grandes catégories : 

  • Ceux évacuant les cristaux (acides urique, oxalique, citrique...) : reins (via les urines), poumons (via l'air expiré) et peau (via la transpiration).

  • Ceux évacuant les colles (mucus) : foie-intestins (via les selles), la peau (via les boutons), les poumons (via les crachats ou la morve pour les poètes...)

Les reins et le couple foie-intestins sont les émonctoires principaux dans leurs tâches respectives. Lorsque ceux-ci sont saturés, fatigués, sur-sollicités, ce sont les émonctoires secondaires qui prennent le relais. Et c'est ainsi que pour les naturopathes, un nez qui coule peut être le signe d'un foie fatigué ou une mauvaise élimination via les intestins (constipation). 

Comment soulager un nez qui coule en naturopathie ?

  • La première des intentions est de faire un point alimentaire. Les aliments qui favorisent la production de mucus seront écartés. Ainsi, tous les produits contenant du gluten, du lactose et trop riche en sucre seront supprimés temporairement. On veillera à consommer des fruits et des légumes frais et crus ou peu cuits afin de relancer l'activité digestive grâce aux fibres tout en reposant le foie. 

  • Ensuite, il est conseillé de faire des lavages de nez quotidiens avec du sérum physiologique. Cependant attention : il est recommandé de rester au chaud au moins 1h après un lavement des sinus au risque de s'enrhumer derrière...

  • Ne pas hésiter à faire une cure de probiotiques pour renforcer la flore intestinale et ainsi soutenir le système immunitaire et améliorer la digestion. 

  • Pratiquer des inhalations (avec la même condition que les lavements de nez) : faire bouillir de l'eau dans une casserole. Ajoutez 1 à 2 gouttes d'huile essentielle d'eucalyptus radiata. Mettre une serviette sur la tête pour garder la chaleur et les vapeurs puis respirer pendant 5 minutes. 

Les produits Perfect Health Solutions pour venir à bout d'un nez qui coule

Dans nos rayons, vous pouvez trouver des compléments alimentaires 100% naturels à base de plantes pour soulager les symptômes d'un nez qui coule. Voici les 3 principaux. N'hésitez pas à contacter notre équipe de médecins et de naturopathes si vous avez des doutes.

Phytorl

PhytOrl est indiqué pour les périodes de coups de froid et d'écoulement nasal où nez, gorge et oreilles peuvent être encombrés ou enroués. Composé à partir de Niaouli, de la Cannelle, du Thym et du Thé vert. 

Acheter  

phytolibre

PhytoLibre

PhytoLibre facilite le passage de l'air dans la gorge et dégage la poitrine en cas d'encombrement. C'est un adoucissant qui a une influence bénéfique pour la gorge et les voies respiratoires. Il contient du curcuma, de la myrte, du thym, de la cannelle et de l'épinette noire.

Acheter

moducarec

Moducare C

Moducare C est un modulateur pour renforcer l'immunité. Il est indiqué en cas d'hypersensibilité vis-à -vis de certains aliments ou d'hyper-réactions de la peau ou de la respiration au contact de poils ou des poussières de maison. Contient de la vitamine C et du pin maritime.

Acheter 

Brasil Maria 20 décembre, 2022
Partager ce poste
Archiver
Se connecter pour laisser un commentaire.

Les bienfaits du thym sur les voies respiratoires