Quelles solutions pour ne pas tomber malade en hiver ?
3 janvier, 2022 par
Delaporte Marine
| aucun commentaire pour l'instant

Tout le monde l’a remarqué, au retour du froid d’hiver, certaines maladies reviennent. C’est le cas du rhume, du nez bouché, de la toux, de la grippe, de la gastro-entérite et de bronchiolite, etc. En général, ce sont des maladies virales qui sont aggravées par le froid. 

Bien qu’elles semblent souvent bénignes, elles pourront être mortelles. En effet, chaque année, la grippe saisonnière tue plusieurs personnes. Les victimes sont surtout des personnes qui ont un système immunitaire faible comme les personnes âgées, les nourrissons et les patients souffrants de maladies immunodéficiences. Il est alors nécessaire de prendre des précautions pour réduire voire éviter les risques dès que la température baisse. 


Les maladies d’hiver, c’est quoi ?

Les maladies d’hiver sont des épidémies qui se transmettent rapidement et qui sont dues aux virus hivernaux. Outre les virus respiratoires qui causent la toux, le rhume, les grippes, les rhino-pharyngites et les bronchiolites, il y a aussi les rotavirus et norovirus qui sont responsables de gastro-entérites. Ces virus se transmettent facilement par gouttelettes via les éternuements, la salive ou les postillons d’une personne infectée. Ils peuvent aussi se trouver dans ses mains et se posent sur tous les objets qu’elle touche. C’est ainsi que les virus se prolifèrent et atteignent plusieurs personnes au final. 

Comment prévenir les maladies d’hiver ? 

Diverses préventions sont possibles pour réduire les risques de contamination par un virus hivernal. L’adoption des gestes barrières en est le plus importante. Pour ce faire :

- porter un masque jetable que l’on soit atteint ou non d’une maladie hivernale ;

- se laver les mains régulièrement avec de l’eau et du savon, puis les faire sécher à l’air libre. 

L’utilisation de toutes les SHA ou solutions hydro-alcooliques est également nécessaire pour éliminer les agents pathogènes à l’origine des maladies d’hiver. Ce sont : 

- le gel hydro-alcoolique ou le gel désinfectant ;

- le mouchoir désinfectant ;

- la lingette désinfectante. 

En plus de l’usage de ces éléments, le fait d’éternuer ou tousser dans le pli du coude est aussi vital. Cela permet d’éviter de mettre les virus sur les mains qui pourront toucher des objets ou des personnes et donc transmettre les virus

Hormis ces gestes barrières, adopter une hygiène de vie saine permet également de réduire les risques. Cela commence par un bon sommeil. Bien dormir permet en effet, de renforcer le système immunitaire

Les activités physiques permettent aussi de booster l’organisme afin qu’il puisse être plus résistant et plus tenace face aux virus. Il faut alors bouger le plus régulièrement possible sans pour autant trop se fatiguer et devenir vulnérable. 

La nourriture saine est aussi indispensable. Il faut miser sur les vitamines pour combattre les coups de fatigue dus aux changements de températures. Prendre des aliments riches en vitamine A, B6, C et D est recommandé. Il faut alors miser sur les fruits, les oléagineux (noix de cajou, amandes, noisettes, noix), les poissons gras (maquereaux, anchois, sardines), les fruits de mer riche en oligo-éléments et les légumes. 

Souvent, la nourriture ne suffit pas, il est alors possible de renforcer les apports en prenant des compléments alimentaires. Ces derniers se présentent comme des soutiens pour l’organisme afin qu’il ait la force nécessaire pour combattre les virus hivernaux. L’idéal est de prendre des compléments alimentaires qui bénéficient de la technologie liposomale. Cela facilite leur arrivée dans le sang et optimise leurs effets physiologiques

L’utilisation de la phytothérapie n’est pas non plus anodine. Certaines plantes sont connues pour leur efficacité pour la défense immunitaire. C’est le cas de la sauge, la cannelle de Ceylan, la camomille, le gingembre, l’arbre à thé, le ravintsara, le girofle, le thym, le curcuma, l’échinacée et le sureau noir. Elles peuvent être utilisées de différentes manières : en tisane, en inhalation, etc. 

Et comme prévention ultime, il y aussi les vaccins. Outre le vaccin contre la grippe, des vaccins sont aussi prévus contre l’angine, l’otite (pour les enfants habituellement) et la gastro-entérite. Les faire permet de se prémunir des maladies d’hiver


Ce qu’il faut éviter de faire ! 

Quelques idées reçues sont à revoir pour éviter les contaminations aux virus et bactéries à l’origine des maladies d’hiver. Cela concerne quelques points dont : 

  • L’habitation : contrairement aux idées reçues, les espaces confinés et fermés sont de véritables nids à microbes. Penser à un renouvellement de l’air intérieur est alors vital. Ainsi, il faut bien aérer les espaces de vie et laisser les fenêtres ouvertes pendant quelques temps afin de réduire voire d’éliminer la concentration des virus en suspension. Pour éviter que l’intérieur devienne trop sec, il est possible d’utiliser un humidificateur. 

  • La couverture : là encore, les idées reçues sont nombreuses. L’idéal est d’éviter de trop se couvrir. Quelques couches de vêtements suffisent. En portant trop d’habits, une personne risque d’accumuler les éléments porteurs de virus sur elle. Il faut aussi supprimer de la liste des vêtements à porter les matières nylon, synthétique et acrylique car elles gardent l’humidité près du corps et ne tiennent pas chaud.


Les compléments alimentaires contre les maladies d’hiver 

Comme étant déjà dit, certains compléments alimentaires permettent de réduire les risques voire d’éviter de tomber malade en hiver. Ils sont surtout utiles pour renforcer la défense immunitaire. Cependant, ils sont plusieurs sur le marché et en faire la sélection n’est pas facile. Heureusement, nous avons quelques-uns à vous proposer. Les voici : 

PHYTOBV

Constitué de clou de girofle, de ravintsara, d’arbre à thé, de cannelle et du gingembre, ce produit booste la résistance de l’organisme face aux attaques externes. Il se présente comme un soutien pour renforcer les défenses naturelles. C’est aussi une solution antivirale et antibactérienne efficace. En cas d’affections virales aigues ou chroniques, d’affections bactériennes, de faiblesse ou d’insuffisance des défenses immunitaires, de refroidissements du corps, la prise de complément alimentaire est recommandée. Il peut être accompagné du PhytoSpray et du Moducare C

Phytolibre

Cette solution est proposée aux patients qui ont des risques élevés de souffrir de maladies respiratoires, de toux, de bronchite et d’emphysème. 5 plantes différentes connues pour leurs vertus contre les maladies d’hiver sont utilisées pour la concocter. Ce sont : le curcuma, le thym, la cannelle, la feuille de Myrte et les aiguilles de l’Epinette noire. Tous ces éléments favorisent le passage de l’air au niveau du système respiratoire et évite tout encombrement. Il soulage aussi les désagréments des voies respiratoires. 

Clarico-3 Columans Style 1

PhytoLibre

Phytolibre facilite le passage de l'air dans la gorge et dégage la poitrine en cas d'encombrement. C'est un adoucissant qui a une influence bénéfique pour la gorge et les voies respiratoires.

Clarico-3 Columans Style 1

PhytoBV

PhytoBV est un complément alimentaire qui augmente la résistance de l’organisme face aux attaques externes. Il soutient et renforce les défenses naturelles.


Sources : 

https://www.weleda.fr/magazine/sante/les-bons-gestes-pour-prevenir-les-infections-de-lhiver

https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/virus-hivernaux

https://www.doctissimo.fr/html/dossiers/maux-hiver/niv2/maux-hiver.htm

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

Delaporte Marine 3 janvier, 2022
Partager ce poste
Archiver
Se connecter pour laisser un commentaire.