L’infection urinaire : comment la traiter ?
27 juillet, 2021 par
Alexia Vinel
| aucun commentaire pour l'instant

Chaque année, plusieurs milliers de personnes viennent faire des consultations et des traitements chez les médecins pour soigner une infection urinaire. Aussi appelée cystite, il s’agit d’une infection qui peut atteindre tout le monde : homme, femme, enfant et même les bébés. Mais la plupart du temps, ce sont les femmes qui représentent la majorité des victimes pour des raisons anatomiques. Elle peut toucher une ou plusieurs organes constituants le système urinaire à savoir les uretères, la vessie, l’urètre, la prostate et les reins.

La manifestation de l’infection urinaire est variable d’un individu à un autre. Elle est le plus souvent marquée par des douleurs au niveau des reins ou de l’abdomen. Elle peut aussi se caractériser par une sensation de brûlure lors du passage aux toilettes. Il arrive également que la personne souffrant d’infection urinaire soit fiévreuse. Et habituellement, les gens qui en souffrent ont une envie fréquente d’uriner. Tout cela est causé par une bactérie nommée Escherichia Coli ou bactérie E. coli. 

4 types d’infections des voies urinaires sont possibles : 

  • la cystite aiguë, 

  • la pyélonéphrite aiguë, 

  • l’urétrite aiguë

  • la prostatite aiguë. 


Les différentes causes et les symptômes de l’infection urinaire

La cystite peut avoir plusieurs causes différentes. Dans la plupart des cas, c’est le manque d’eau et donc la déshydratation qui déclenche ces symptômes. Mais les causes d’infections urinaires peuvent aussi être plus particulières en fonction de l’anatomie de la personne. 

  • Chez la femme : 

Habituellement, l’hygiène peut avoir des impacts sur le système urinaire. Les bactéries qui viennent de l’anus et qui peuvent atteindre plus facilement l’appareil génital des femmes par le fait de s’essuyer d’arrière vers l’avant en sont des principales causes. Il arrive souvent aussi où les femmes qui n’urinent pas après avoir fait un rapport sexuel n’arrivent pas à faire évacuer les bactéries au niveau de leur urètre. C’est aussi un facteur important. 

En outre, la constipation est également une cause qui favorise l’infection urinaire avec la stagnation prolongée de matières fécales dans le rectum. Cela cause une infestation. Et il se peut aussi que la maladie soit une conséquence d’une malformation de l’appareil urinaire ou gynécologique (remontée des urines de la vessie vers le rein par exemple ou brides de l’hymen). Souvent, les femmes sont aussi victimes de cette pathologie lors de la gestation. Outre les bactéries, le trouble hormonal en est la cause. 

  • Chez l’homme : 

Bien que ce soit moins fréquent que chez la femme, l’homme peut aussi être victime d’infection urinaire. Cependant, la maladie montre des symptômes plus graves avec des complications sévères. Chez les plus jeunes, la cystite est généralement liée à une infection sexuellement transmissible. Chez les plus âgés, elle peut être liée à un cancer de la prostate ou un adénome. 

  • Chez l’enfant : 

Comme chez l’adulte, l’infection urinaire chez l’enfant se définit par la présence de germes dans les urines et elle est plus fréquente chez les petites filles que chez les petits garçons. 

Les symptômes de la maladie diffèrent d’un individu à un autre. Chez les petits qui ne savent pas encore parler, les signes qui doivent alerter les parents sont : une fièvre isolée, des troubles digestifs, des urines malodorantes ou contenant du sang, une perte de poids ou encore une fatigue. Chez les adultes et les grands enfants, la maladie cause une sensation de brûlure lors de la miction, une inflammation de la vessie, des douleurs pelviennes, une augmentation du besoin d’uriner, etc. 


Comment prévenir l’infection urinaire ?

Les mesures préventives pouvant être adoptées pour réduire les risques d’infection urinaire visent particulièrement à éviter que les bactéries E. coli se fraient un issu jusqu’à l’urètre ou à les empêcher de se proliférer si elles y parviennent.

Pour ce faire, il est indispensable de boire beaucoup tous les jours et d’aller aux toilettes aussitôt qu’on a envie d’uriner. Il est également nécessaire d’adopter une bonne hygiène quotidienne de la région anale et vulvaire surtout avant une relation sexuelle. Après, il ne faut pas oublier d’uriner. 

Le changement fréquent de protection hygiénique lors des règles est recommandé ainsi que le port de sous-vêtements en coton. Et après la selle, il faut éviter de s’essuyer de l’arrière vers l’avant. 

Pour prévenir l’infection de l’urètre et des voies urinaires, il est aussi nécessaire de prendre des antibiotiques. Le recours régulier aux antibiotiques n’est donc pas anodin et c’est une opération à ne pas prendre à la légère. Cependant, il est également nécessaire d’éviter une prise trop régulière tout en évitant les récidives. L’une des solutions les plus efficaces proposées par les professionnels en médecine est alors la prise de compléments alimentaires contre la cystite ou plutôt contre leur récidive. 


Quel est le meilleur complément alimentaire à prendre pour prévenir la cystite ? 

Comme étant déjà dit, les compléments alimentaires peuvent représenter des solutions permettant de prévenir l’infection urinaire et les aggravations. Certes, ils ne sont pas des médicaments ou des remèdes aux infections urinaires déjà présentes mais plutôt des solutions alternatives qui agissent en synergie avec les soins médicaux. Voici alors quelques produits parmi les meilleurs du marché. 

Moducare C 

Moducare C est un produit permettant de renforcer l’immunité contre différentes pathologies dont notamment celles qui sont causées par les bactéries et les virus. Il permet de soutenir les défenses de l’organisme en cas de maladies inflammatoires comme l’infection du système urinaire. Il représente donc une solution efficace pour réduire voire éviter les récidives en cas de cystite. Ce complément alimentaire ne représente aucune toxicité si le dosage recommandé par les professionnels est respecté. 

D Mannoplex

D-Mannoplex est un complément alimentaire naturel qui soutient l’organisme en cas d’infections urinaires ou de troubles relatifs au système urinaire qui impliquent des micro-organismes les plus courants. Il est principalement constitué de D-mannose, un sucre simple, structurellement apparenté au glucose disponible dans différents fruits comme les agrumes, les pommes, les pêches, les bleuets et les canneberges. Il peut aussi être produit dans le corps. Il contribue au bon fonctionnement du système immunitaire et à la réduction d’infection urinaire. 

Clarico-3 Columans Style 1

Moducare C

Moducare est indispensable à l’équilibre du système immunitaire. Il agit efficacement sur les pathologies infectieuses chroniques bactériennes ou virales.

Clarico-3 Columans Style 1

D-Mannoplex

D-Mannoplex est un complément naturel qui aide et protège lors de troubles et infections urinaires impliquant des micro-organismes les plus courants.

Alexia Vinel 27 juillet, 2021
Partager ce poste
Archiver
Se connecter pour laisser un commentaire.