Découvrez nos produit pour la saison hiver  

Les 5 astuces contre la fatigue

La fatigue est un symptôme très courant qui peut concerner de nombreuses affections médicales. Elle peut être la conséquence de rhumes à répétition, d'une anémie ferriprive, d'une hypothyroïdie mal régulée, d'une maladie du foie, de dérèglements hormonaux... Elle peut également être le signe d'une maladie grave. 

Cependant, la plupart du temps, la fatigue survient lorsqu'il y a un déséquilibre alimentaire, un mauvais sommeil, un stress trop présent et un manque manifeste de repos mental et physique. Découvrez 5 astuces contre la fatigue. 

1. Prendre soin de son assiette

Une alimentation équilibrée est essentielle pour la santé et la forme physique. De nombreux troubles gastro-intestinaux sont causés par une alimentation inadéquate ou déficiente, ce qui entraîne de graves altérations de la flore intestinale. Un microbiote intestinal anormal peut entraîner une grande fatigue car l'absorption des nutriments est altérée.

Il est donc important d'apprendre d'abord à manger selon ses besoins physiologiques et de varier son alimentation, notamment en la répartissant bien tout au long de la journée.

alimentation équilibrée

2. Du repos avant tout

Le repos n'est pas un luxe. Il est essentiel au bon fonctionnement général de l'organisme. Il est l'un des piliers fondamentaux de la santé qu'elle soit physique ou psychique. Quand on se sent fatigué, épuisé, au bout de ses forces, se mettre sur pause est une question salutaire. 

Bien que cela soit souvent mal interprété dans une société où le temps doit être rentabilisé, s'arrêter un instant permet de recharger ses batteries. La fatigue physique peut aussi être la conséquence d'une charge mentale élevée. Il est donc conseillé de se faire aider (ou d'apprendre à demander de l'aide) pour agir sur la cause et ainsi trouver des solutions pratiques pour ne plus s'épuiser dans son quotidien.

3. Alterner moment d'activité et moment de calme

Une astuce efficace pour prévenir la fatigue est de choisir une activité de loisir à l'opposé de son activité professionnelle. En effet, pour toutes les personnes ayant un travail intellectuel, il leur est fortement conseillé de pratiquer une activité qui nécessite une mobilisation du corps tout entier telle que : le sport, le jardinage, le bricolage... 

Alors que pour les professions manuelles ou qui nécessitent de la force physique, il serait à l'inverse conseillé d'avoir un loisir plus statique comme la lecture, une pratique artistique, regarder un film...

4. Apprendre à gérer le stress

Lorsque l'on est soumis régulièrement à des situations de stress, on assiste à un phénomène de suradaptation. Le taux de cortisol finit par ne plus être régulé et c'est l'effondrement surrénalien. On parle alors de burn out.  Le stress est un grand consommateur de vitamine C et de magnésium tout comme le tabac, la pilule contraceptive et les anti-inflammatoire pris sur le long cours. Ils puisent ces micronutriments dans les réserves qui finissent par se tarir d'autant plus si l'alimentation n'est pas de qualité ou en quantité physiologiquement suffisante. 

Apprendre à gérer le stress avec des exercices simples de respiration ou en faisant une psychothérapie aide grandement à réguler les systèmes nerveux et hormonaux et donc à mieux récupérer en cas de fatigue ou à prendre de la distance avec des événements au départ anxiogènes. 

5. Faire une cure de vitamines et minéraux

Si l'alimentation ne couvre pas tous les besoins en micronutriments, qu'il y a consommation de tabac, une prise de contraceptifs oraux, un stress mal géré et une tendance à la sédentarité, une supplémentation en vitamines et minéraux au long cours peut être envisagée. Néanmoins, on peut noter que certaines étapes de la vie nécessite un coup de boost pour prévenir les signes de fatigue comme : 

  • Prévenir la fatigue hivernale
  • Période de révision avant les examens
  • Grossesse ou désir de grossesse (avec aval du médecin)
    convalescence
  • Croissance des enfants et des adolescents
  • Récupération sportive
  • Pré et post-opératoire (avec accord du médecin) 

Agir avant de tomber dans le syndrome de fatigue chronique

La fatigue chronique et le syndrome de fatigue chronique sont deux problématiques bien distinctes. 1 personne sur 1000 en serait concernée. L'OMS reconnaît officiellement le Syndrome de Fatigue Chronique depuis 1992. 

Afin de ne pas glisser vers une asthénie chronique pathologique, il est important de veiller à prendre soin de soi et de sa santé en adoptant des gestes simples et en revoyant ses habitudes de vie. 

Delaporte Marine 7 février, 2024
Partager ce poste
Archiver
Products
Se connecter pour laisser un commentaire.

Soulager le mal de tête en trois mouvements